ILS SONT FORMIDABLES CES COSTOS

un été de dingue à suivre et surveiller les performances en live ou en différé, ces supers Costos nous ont fait vibrer tout l’été; du lac de Vouglans à la Roche d’Anse, du Festival du trail de Montreux à l’Echappée Belle, du Verbier à la TDS et à l’UTMB…des Costos qui ont porté les couleurs et qui ont repoussé leurs limites! Il manque tellement de récits, quelle humilité !!

C’est la tradition, vous n’y couperez pas ! A vos claviers

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Xav dit :

    Yes, enfin des récits!!!

  2. Ti Manu dit :

    On veut des récits, on veut des récits….
    Hasta la vista

  3. Isa dit :

    Il y a une semaine jour pour jour, j’étais sur la TDS et je suis encore sur mon nuage ………….

    Arrivés lundi à Sallanches, bien installés, une petite angoisse me prend le mardi matin, une bonne boule à l’estomac qui te rappelle que la nuit prochaine c’est le départ. L’après-midi du mardi, avec Jean-Marc, Cathy et Fred, nous retrouvons Gio et Bidou (et leurs chéries) à la remise des dossards, l’ambiance est cool, bonne humeur, soleil, le stress me quitte pour laisser place à une excitation particulièrement visible, je ne tiens plus, j’ai envie d’y aller, je suis prête ! en tous les cas, comme dit Manu le job est fait, «y a plus qu’à grimper et se laisser aller dans les descentes».

    Mercredi 28/08 – 00h52, le réveil sonne, JM et moi nous habillons en silence, p’tit dej ultra léger. A 1h30 nous quittons les lieux direction les Houches récupérer la navette avec Gio et Bidou, qui nous conduira au départ, Courmayeur.

    Nous sommes incroyablement nombreux, je n’ai jamais vu ça, toutes ces couleurs, tous ces runners, c’est dingue. L’organisation est nickel, nous plaçons nos sacs « base de vie » dans des chariots numérotés, tout est vraiment top. Gio, en connaisseur de longues distances, me donne un dernier conseil «Isa des coups de mou, tu vas en avoir, peut être même au 20eme km mais c’est rien ça, la forme reviendra, tu vas jusqu’au bout». On se place dans le sas, on prend quelques photos (dès fois qu’on puisse oublier ce moment-là) et puis 4h go go go. Gio et moi tentons de rester ensemble mais ça dure un feu de paille, tellement de monde on se perd très vite. Nous voilà partis pour une belle aventure.

    La première montée, zut, pas de bonnes sensations, pas de jus, ça commence bien tiens ! Nous sommes collés les uns aux autres, je suis la cadence, pas le choix mais je me demande pourquoi les mollets sont si tendus. Très rapidement je descends mes boosters, waouh, bonheur, les sensations reviennent, c’était donc eux les responsables.

    Dans la descente du col de Chavannes (20ème km), je récupère Gio qui souffre de sa cuisse et qui ne peut absolument pas courir, il me dit de partir tout en me rappelant «Isa, tu vas jusqu’au bout». Je retrouverai Gio à BSM, au 50ème km, il m’a doublée sans que ni l’un ni l’autre s’en aperçoive, c’est là où tu te dis «on est dans une sacrée bulle en course».

    Globalement, j’ai bien géré, enfin je pense car je suis allée jusqu’au bout LOL. Je connaissais le parcours reconnu en juillet, hormis les 50 premiers kms parcourus il y a 4 ans. Une météo plutôt sympa, pas de pluie, les montées en plein soleil m’ont semblé longues, notamment celle du Fort de la Platte : celle-ci m’a particulièrement marquée, beaucoup de runners assis, couchés, endormis dans la montée, je n’en suis pas revenue de tant d’arrêts en cours………. cette montée a du couper des têtes.

    Je suis allée de ravito en ravito, pas de grosse souffrance, pas de problème gastrique, pas de grosse fatigue, quoique……. une lucidité fuyante parfois, je ne retrouvais pas les endroits comme je les avais vus en juillet…. ???? J’ai adoré la nuit, trop cool, trop silencieux, trop top.

    Dans la descente du Pas d’Outray, 85ème km environ, il faisait nuit, les quadriceps commencent à coincer et la descente se complique, le moindre pentu devient impossible à trottiner, bon ben va falloir faire sans jusqu’au bout.

    Je retrouve Fred régulièrement, notamment aux points où il a le droit d’entrer (BSM, Beaufort et les Contamines), il me masse, me chouchoute, m’encourage, qu’est ce que cela est précieux.

    Aux Contamines (121ème km), Fred me transmet un message de Manu qui me guette de loin (merci Manu), je dois prendre mon temps pour aborder les deux dernières montées dans les meilleures conditions. Je dors donc 15’ + soins kiné + soins d’une ampoule.

    15’ ça passe vite, mais bon ça recharge un peu et c’est reparti. Il fait chaud, le soleil tape, un pied l’un devant l’autre et yeeeess le Col de Tricot atteint en 1h12 (contre 56 ‘ en juillet). Plus que de la descente (aie aie ai les quadris) et bientôt la fin.

    Cette envie d’en découdre te file la patate, tu n’as plus de doute sur le finish, ça c’est bon.

    Les 8 derniers kms (les Houches-Cham) sont censés être plats, eh bien que nenni, montées douces, gros faux plats, purée ! là ça commence à me gonfler, je m’étais imaginé le vrai plat bien plat………… je trottine, je marche, j’accroche un mec pour que le temps passe plus vite, on discute tout en relançant de temps à autre puis nous arrivons dans la rue piétonne de Cham, je vois ma cop’s Cathy au loin (pur bonheur de la voir), puis Nadine et Gio (grosse joie de les voir également), j’ai la super banane, les gens applaudissent, crient, une ambiance incroyable, un moment magique et ce, jusqu’à la ligne d’arrivée, j’ai trouvé cela énorme, mémorable à jamais.

    Je l’ai fait, j’ai réussi et même ce soir j’ai du mal à réaliser.
    Merci à tous ceux qui m’ont soutenu, de près, de loin (amis, famille, collègues………..), merci à mon précieux chéri, mon p’tit Manu pour son plan qui a fonctionné à merveille.

    Chacun d’entre vous, à votre façon, avez contribué à ma réussite car je n’ai reçu que des pensées positives. Merci du fond du cœur et vive l’esprit trail. A très vite pour de nouvelles aventures. A quand l’UTMB ? nan j’rigole LOL

  4. Xav dit :

    Trop forte Isa…
    T’es une vraie guerrière.
    Mais maintenant… Qu’est ce que tu vas faire ???

  5. Toph dit :

    Bravo Isa,
    belle gestion de course…tu peux être fier de toi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green