L’Aveyron terre d’Aventures….

Les CostosAprès plusieurs semaines et même quelques mois de préparation nos Costos, Toph, Xa, Bertrand et le Coach étaient présent sur la ligne de départ pour un périple de 74kms et 3450m+ pour les 20 ans des Templiers et Lydie s’alignait sur le 26kms avec 1000m+…Ils ont répondus présent et de quelles manières !!! Je leur laisse la parole….!!! Bravo à vous tous…vous êtes des vrais COSTOS…. Retrouvez les classements dans la notre page résultats du Team

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Juju dit :

    Félicitations à tous ! De vrais COSTOS ! Avec mention spéciale à Toph qui est revenu au top après ses blessures et qui à pris une belle revanche sur sa dernière participation aux templiers
    Comment va notre coach ? Pas blessé?
    Bonne recup à tous et bravo encore … Quelques photos ?
    A bientôt
    Juju

  2. Manu dit :

    Yep les Costos,
    On à hâte de vous lire, même si vous m’avez déjà fait vibrer hier….dans les travaux avec un oeil sur l’écran du live….hihiihihihi, c’était excellent…..
    Hasta la vista
    Ti Manu

  3. phenix dit :

    ben pas grand chose à dire…la forme c’était il y a 20 ans, place aux jeunes et “moins jeunes”…bravo aux 3 mousquetaires qui, comme chacun sait, étaient 4 donc Lydie en 4ème .
    à samedi à Vougeot pour que je vous fasse payer ma “déconvenue” 🙂

  4. le lapin et la lapine dit :

    cc bravo les costos !!! belle aventure !! nous aussi on vous à suivi en live !! encore un grand bravo à tous . Meme au coatch malgrès ses dire !!! ca ne t’enlève pas tes victoire passée et l ‘ honneur de porter le dossard number one !!!

  5. L'homéopathe dit :

    Bravo les Costos, je n’ai pas pu vous suivre en direct mais je me suis empressé d’aller voir vos résultats en rentrant de séminaire. Quel plaisir de voir que vous avez encore fait preuve de courage avec au final de beaux résultats.

    Un grand bravo au coach également, car c’est malgré tout une belle victoire de pouvoir faire presque 50 bornes après cette longue blessure. Je serais là samedi avec grand plaisir pour payer ta “déconvenue” 🙂 et surtout car j’ai bien besoin de ses séances du Samedi pour pouvoir m’aligner l’an prochain sur une course de ce calibre.

  6. Pat Z dit :

    Bravo à vous 5, vous avez tous assuré !! De vrais costos. C’est vrai que cela fait envie, je viendrai avec plaisir samedi. Félicitation

  7. Xav dit :

    Récit de Xav aux Templiers

    5h15 : ça y est, nous y sommes : 4 costos dans la foule de 2800 coureurs, chacun présent pour des raisons différentes, pas forcément à côté les uns des autres mais rassurés de savoir quand même que les copains sont là !
    Un départ comme d’hab sur une musique qui te file le poil ! Flambeaux et tout le toutim : c’est parti !!
    Je démarre avec Toph pendant quelques kms (environ 2 : j’ai vite compris que le loup avait les crocs et que j’étais un agneau !) Juste le temps de dépasser notre dossard n° 1 préféré, en pause pipi après 1 km : 2-3 encouragements, des questions du coup sur sa prostate et surtout des grosses pensées positives pour l’accompagner.
    1.7 kms : première bosse où je vois partir mon ami que je ne reverrai plus avant la ligne d’arrivée (gros plaisir de le voir recourir comme un chevreuil)
    Ma course commence ; concentré et conscient du boulot à fournir ; objectif : rentrer dans les 100 !
    Une première moitié de course très roulante (ne pas aller trop vite , garder du jus pour les 30 derniers kms cassants) : Lydie nous avait prévenus la veille de descentes qui dégomment : bravo à madame pour sa course et merci pour les conseils !
    Tout va bien, lever de soleil superbe, vestiges Templiers et ruines en tout genre magnifiques, et nous voilà au km 45 sans voir le temps passer et relativement frais.
    Une bosse qui s’avale assez raide ; la course se durci, ça va.
    53ème km : une bosse : les jambes gonflent , ça tient.
    Descente technique et dure : du devers, des racines. J’arrive au pied du km 62 sans eau mais une fontaine est là pour ravitailler avant cette bosse qui s’avérera plus que dure !
    Le soleil au zénith et je commence ce mur , ravitaillement au sommet (dans la tête tu te dis : ça va le faire…) Plus que 12 kms …
    Je monte, au ralenti, j’ai mal aux jambes mais ça je connais ! Milieu de cette ultime difficulté : l’éclat d’obus !! (non, l’obus complet !!) Le voile, les mouches devant les yeux, plus de jambes et un Xav en croix dans les fourrés ! Bien couché par terre ( pourquoi repartir : t’es bien là !) Non, bordel, tu ne vas quand même pas faire un tour d’hélicoptère !
    Une coureuse passe et me dit : he, mets toi à l’ombre ! Elle me tire de ma léthargie.
    Je repart.
    Pause tous les 3 mètres ; j’avance, je ne pense même plus aux phrases à la con (quand t’es fort t’es fort …:-)) Vide, j’avance .
    Ouf, le ravitaillement : tant pis pour la diète, je me regonfle à grands coups de tartines de Roquefort! !
    Je repart , j’ai mal mais l’obus est parti.
    Une dernière bosse qui finalement se passe bien, une descente salvatrice ou je rattrape la coureuse qui m’avait sorti de ma torpeur 30 mins plus tôt et me voilà sur l’arrivée avec les sourires de Caro Louis et Sacha en récompense !
    ça fait cliché, mais les garçons me prennent la main et passent la ligne avec moi : que du bonheur !
    8h53 de course : 83 sur 2800 : j’ai rempli mon contrat. Je pense à Toph déjà arrivé et surtout au coach et à Bébert à qui il reste une longue route…
    Je promet à Caro : “plus jamais d’Ultra ! ” (jusqu’à la prochaine fois :-)) !
    Merci pour les encouragements, surtout Timanu qui faisait sonner mon portable à chaque point de contrôle : sans regarder les SMS je savais que c’était lui …
    Bravo à tous les costos pour cette aventure
    Xav.

    • Ti Manu dit :

      Yep mon copain,

      Respect mon poto, tu as assuré, (même si tu aurais pu mieux faire…) hihihihi !!! Non vraiment, sérieux t’es un vrai COSTO et tu l’as prouvé avec la manière, même avec un gros éclat tu as su repartir avec ton mental de guerrier… Je suis fière de toi mon copain…même si je vais devoir trouvé un nouveau partenaire pour mes ultras…je crois que j’en connais 1 voir 2 !!!! Il va surement ce reconnaitre…
      Allez bonne récup et vivement l’année prochaine..
      Hasta la vista
      Ti Manu

  8. Laurent T dit :

    Que dire… Quel Team !
    Bravo à tous, inspirés visiblement par notre EmblématiqueCoachDossard1Genouenbois !
    Bonne récup et @+

  9. Toph dit :

    Croisade en Aveyron…

    L’objectif de la saison est là, en ligne de mire. Depuis mon échec de 2009, j’avoue que cette épreuve me fait peur, et n’ayant pas arrêté d’y penser il fallait que je conjure le sort. Après une grosse préparation de six semaines je pense être prêt à affronter la bête…en tous cas, j’ai essayé de faire en sorte.
    Et tout avait si mal commencé…(je vous la ferai courte).
    Départ de Vesoul avec Marion vers 11h00, autoroute, panne de voiture au niveau de Besançon (volant moteur cassé) et là, grand vide, je m’effondre littéralement sur le volant en me disant que c’est mort et que le sort s’acharne. On se reprend, coup de téléphone à l’assistance, dépannage, taxi pour rentrer chez moi, emprunter la voiture de ma mère (merci maman) et c’est reparti. Entre temps joindre les copains (Pat, Xavier et Bertrand) et trouver une solution pour récupérer mon dossard (merci Bertrand). Maintenant il y a plus d’urgence et je me détends un peu… Arriver à 20h30 où nous attendent nos hôtes et les copains qui me chambre un peu.
    Dernier repas tous ensemble (sans tomates) et petit dodo. Réveil 3h45, petit déj dans la bonne humeur, (aucun de nous ne semble trop inquiet) ça chambre, personne ne veut de mon gâteau sport qui sent la croquette pour chiens (c’est pas faux). Arriver à Millau 20 mn avant le départ, (ça suffit bien) petit bisou à ma chérie, un petit aux copains, on se souhaite bonne course, je suis ému…
    Je me glisse dans mon sas respectif accompagné de Xa, coup de pétard, et c’est parti avec la musique d’Era et sous les feux de Bengale, (émotions garanties) j’en ai des frissons. Çà part en trombe, ils ont décidé de se faire la guerre…
    Nous partons tranquille avec Xa, on se fait doubler mais c’est pas grave, la route est longue. Sur le bord de la route, tient, une tête connue; notre coach en train de se soulager la vessie, (faut pas vieillir) on l’interpelle, il nous rattrape, me demande ce que je fais là, (sans doute qu’il aimerait me voir plus devant) pas de panique, je ne dérogerai pas à mon schéma tactique programmé. Au bout de deux kms, première bosse que je monte tranquille au train, je me retourne, cherche Xa, l’appelle, pas de réponse…nous sommes déjà chacun dans notre course. Parti dans les 200 je commence à grappiller des places jusqu’en haut, ensuite partie plane et descente à Peyreleau avec un magnifique levé de soleil. Çà revient de derrière, mais ça je connais et je suis pas inquiet même si j’ai pas de bonnes sensations et l’impression de ne pas avoir de jambes. Je fais l’impasse au ravito, et à ma grande surprise Marion est là, je suis content de la voir, petit bisou, je lui fais part de mes mauvaises sensations et repars compté par un spectateur dans les 110 après 22 kms de course. Deuxième bosse, je reprends un peu de monde, ravito éclair, je remplis mes bidons, glane deux trois pâtes de fruits et en avant; km 33, et à priori je suis dans les 100 (compté 92). Il faut rallier Pierrefiche sans m’affoler, en gardant du jus car il paraît que la course commence à partir de là-bas. Après deux montées avalées sans encombres en grappillant quelques places et sans me faire reprendre, me voici au km 46 à Pierrefiche, je cherche Marion qui devait être là pour mon assistance…personne, c’est pas grave, je me doute que vu le flux de spectateurs elle n’a pas pu accéder. Je passe p

  10. Toph dit :

    par la case ravito en remplissant bien mes bidons au taquet et là je pars en croisade car se sera l’enfer au paradis, les chemins sont escarpés, en devers, défoncés, pierreux et piégeux. Je commence à avoir mal aux jambes dans la descente qui mène à Massebiau km 63. Il était temps que j’arrive, plus rien dans mes gourdasses depuis deux kms. Je fais le plein à la fontaine, (il ne s’agit que d’un point d’eau) bois une demi-gourdasse, fais le complément et repars pour les 12 derniers kms, (c’est quoi dans la vie d’un homme) et là, ça va couiner, on prend pratiquement 500 mètres en 3 kms, en plein cagnard. J’ai la cafetière qui chauffe, je m’arrose et lâche rien. Même si je suis à la limite de la zone rouge, j’avance en grattant des places.
    Au dessus de ma tête, dans le ciel, j’entends un hélico; avec un sursaut d’orgueil je lève la tête et balance à voix haute “toi, dégages, je monterai pas dedans cette année”.
    Le Cade, dernier ravito avant l’arrivée, et à ma grande surprise Marion est là, m”annonce que je suis 42 ème, m’encourage énergiquement, (là, pas de bisou) et me file un bidon.Descente technique qui me fusille les cannes; j’ai le mollet gauche qui me fait souffrir terriblement, je suis dans la retenue…la douleur est insupportable, les larmes me montent, je me désunis…
    Il faut se reprendre, je positive, (si tu as mal, c’est que t’es encore vivant). Dernière bosse très raide, elle aussi en plein cagnard avec des parties où tu montes pas sans les mains, (c’est interminable) et enfin l’antenne qui annonce le sommet. Il y a plus qu’à se laisser glisser jusqu’à l’arrivée…glisser, c’est un bien grand mot; ce sera 4 kms de descente dans la douleur en passant par la grotte de hiboux avec une gamelle en prime,”attention à la marche”, trop tard (merci madame). Le dernier km est moins pentu, j’ai moins mal, je profite jusqu’à l’arrivée…je finirai ma chevauchée qui m’a mené en terre sainte, à la quête du Saint de Saint…la tunique estampillée de finisher. 36 ème au final, j’ai un sentiment de satisfaction. Ce fût une vraie belle aventure que j’ai partagé avec ma chérie et mes pôtes, XA 83 ème en COSTO, Bertrand qui ira au bout sans être franchement préparé et PAT qui a fait honneur à sons rang…

    Toph.

    • Ti Manu dit :

      Eh ben mon pote, on s’y croirait…sans avoir mal aux guibolles….
      Simplement un grand respect, t’es un dingue et un vrai COSTO….!!!!!! C’est vraiment cool de partager avec des mecs comme vous….
      Vivement qu’on arrose ça…!!!
      Bonne récup mec à bientôt
      Ti Manu

  11. xav dit :

    Rien de plus… J’arrête de te féliciter tu vas prendre le melon…
    Bravo mon pote.
    Xa

  12. Phénix dit :

    Team Guerrier…manque plus que la prose de Lydie et Bertrand 🙂

  13. l'homéopathe dit :

    Difficile de commencer autrement qu’en se répétant et en disant BRAVO !!! Y a rien à dire tu maitrises le Négative Split et tu le confirmes à chaque fois.

    Par contre, j’avoue que j’ai du mal à estimer ce que tu as pu boire et manger pendant la course mais à te lire tu as bien consommé. Je suis rassuré car finalement y’a pas qu’en soirée… 🙂

    Bonne récup et j’espère qu’on aura l’occasion de te voir sur quelques séances le samedi matin. Sinon rdv pour l’Oxyrace.

  14. Jess dit :

    Moi je dis : Respect !!!
    la classe, il y a plus grand chose a dire dans tout ça, vous avez assuré et le grand chef et ben c’est top d’être arrivé jusque-là !
    Quand on vous lit, on s’y croirait, mais en effet sans les douleurs mais avec les frissons !
    Bises a vous tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green