Récits de nos guerriers…

Nos guerriers du team ont œuvré ce weekend au Templiers, nous attendons leur récit avec impatience…

Vous aimerez aussi...

53 réponses

  1. Kiki dit :

    Hello à tous j’étais pas au templiers mais j’ai découvert une magnifique course qu est le trail du lison…. et découvert la distance de 36km et 1500D+ une première. ….
    je partais avec un objectif simple être finisher…. sur les précédente course même entraînement le passage des 20km étais déjà difficile en soit. …récit
    Nuit à l hotel mais mon camarade de chambre n’a rien trouver de mieux que de se réveille pour aller pissé et foudre un bordel pas possible puis c’est recoucher et à ronfler lol.
    Départ 8h15 151 au départ être finisher mais pas être dernier ça serai mieux.
    Après 30 min de course avec une température de 8 degrés la pluie vient nous accompagner pour ne jamais repartir …. c’est la journée des 1ere et oui 1er trail sous la pluie aussi .
    Les montées sont glissante sans parler des descentes mélange de course, de ski et de danseuse ou d équilibriste pour les puristes . Des passages dans des passages très étroits à la corde un petit passage accroupie dans une mini grotte éclairée de bougie super sympa. Jusque là tt va bien voilà déjà 21km de fait et aucune alerte des crampes je suis bien je m alimente avec des barres et un peu de gel de chez STC et même un peu de salé petit sandwich au saucisson ça c’est pour le moral . Côté hydratation pas moyen de faire comme à Alesia petite alarme sur la montre pour éviter la même erreur et tt va bien…. quelques petites alertes de crampes arrives je décide de marcher pour de pas empirer. Tous ce passe super bien et niveau moral je suis gonflé à bloque je ne pensais pas que ça allait se passer si bien. Les montées reste difficile la pluie a pris de l’intensité les descentes dangereuses … aller hop un bain de boue c’est bon pour la peau… un peu plus loin c’est dans un trou que je tombe, heureusement je me rattrape à une racine …ouf j’ai eu chaud …. 28km dernier ravito et dernière petite difficulté mais ça pique de plus en plus…. Après c’est 4km en descente et 2 sur le plat j’attends le spiqueur en contre bas. Et Bing toutes les douleurs disparaissent mais la fatigue est la. Je rattrape et double quelques concurrents.le mec avec qui je courrait depuis un moment à accéléré dans la dernière descente impossible de le suivre trop dangereux pour moi. Je maintiens une bonne allure pour moi dans la descente je rattrape encore quelqu’un et il n’arrive pas à me suivre . Après la descente dans la boue et les roches voilà une descente bien plus praticable j accélère à ma mesure 6’20/km la fatigue ce fait sentir je ne peux pas aller plus vite le spiqueur se fait à nouveaux entendre je suis comme un gosse qui va aller ouvrir ses cadeaux. Ça y est je la vois l arche de l’arrivée je franchi la ligne en 6h07 je suis finisher et me classe 122 je suis pas dernier mais je suis cuit lol.
    Bilan finisher objectif 1er en 6h07 avec une météo pourris sans de vrai crampes des paysages très jolies une organisation au top avec un repas chaud et des douches bien chaudes aussi. Bref super content

    • Ti manu dit :

      C est bon ça mec….bien joué , tu as du te régaler dans la boue….beau petit récit, on s y croirais….en costo finisher…ça l fait….vous commencer à me faire regretter de ne pas avoir pris de dossard ce week end…hasta la vista

    • Pat Z dit :

      Bravo kiki, désolé je ne pensais plus à ta course… Belle entrée dans un trail de plus de 30 bornes !!

    • Agecanonichou.....bob quoi !!! dit :

      Bravo Kiki, une belle expérience bien pluvieuse apparemment….ça forge le caractère parait il.
      Ravi de voir que l’année prochaine tu seras aux templiers….tu devrait te régaler.
      Place à la ste Lyon désormais…..je te souhaite la meilleure des prépas…

    • l'homéopathe dit :

      Bravo Kiki. Tu es en train de monter les distances. Attention, car tu vas te prendre au jeu de suivre tous les dingos du Team…

  2. Xav dit :

    Bravo Kiki. Une course pleine de réflexion, de bon sens et de sagesse…
    Objectif atteint… chapeau!

  3. GIO dit :

    Bien joué kiki bienvenu dans le monde du trail avec tous qui va avec.

  4. Phenix dit :

    Bon moi je connaissais déjà….les montées , les descentes…etc mais je ne connaissais pas les “remontées”!!! Bref une belle reprise aux templiers qui donne envie d’y retourner mais pour une autre course!! Il va falloir décider laquelle et me mettre à l’entraînement
    Merci aux 3 zigotos (qui se reconnaîtront) qui m’on empêché de mettre à nouveau le clignotant…ouf pas borat
    Bises à tous les valeureux Costos du week-end et à ceux des prochaines semaines 🙂

  5. Phenix dit :

    Bon les amis j’ai n retour du chalet pour l.oxyrace…pas disponible.
    J.ai regarde autour et le reste est hors de prix et pas proportionné pour accueillir une bande de Costos fêlés …si vous avez des idées ou des adresses?

  6. Toph dit :

    Bravo KiKI… bienvenue dans le monde des fous… bon ben pour moi pas grand chose à dire si ce n’est que le borat est pour moi …tout seul, c’est la vie. J’ aurai essayé, il fallait que je le fasse sinon j’aurais regretté.Je vais peut-être regretter d’avoir pris le départ, mais pas pour les mêmes raisons …je ne me faisais pas trop d’illusions, ayant déjà mal au repos …j’étais pourtant dans le coup jusqu’au 38 ème en étant constant et en grignotant des places, mais ensuite c’est devenu beaucoup plus compliqué, douleur progressive devenant insupportable …c’était plus possible, ma décision est prise, je rallie Pierrefiche tant bien que mal au 47ème où Pat et Marion m’attendent et je bâche.Ma seule consolation sera celle d’avoir fait la course de V2 en tête …je n’ai qu’une chose à faire; y retourner…c’est décidé, l’objectif de ma prochaine saison sera les Templiers avec une grosse prépa pour me mettre au carton et ne rien regretter …félicitations à tous les autres Costos et collègues pompiers ( Marion, Cess (avec une mention particulière), Pat, Laurent, Olivier, Matt, Dub, Jean-Paul, Jean-Marc, Sylvain, et les potes à Dub, qui eux sont tous finishers et n’auront pas à se cailler les miches en borat …
    Biz à toutes et à tous.

  7. Cess dit :

    Bravo Kiki, ton récit est super et comme d’habitude, je souris comme une andouille en lisant tous les commentaires.
    De mon côté et bien je peux vous dire que j’ai plus mal aux pattes qu’après le 110 du Verbier… Les templiers c’est dur car il faut courir… toujours courir… et se motiver pour encore courir… et essayer de courir vite… Bref, j’y suis allée pour voir mais avec un petit espoir d’être dans le top 10 mais vu la concurrence, on n’accroche pas un top 10 aux templiers sans une solide préparation qui va avec.
    J’ai eu de la chance de partir en SAS élite et donc de ne pas subir les “gros” lourds qui se croient forts et qui marchent au bout de 5kms (dixit Denis et Matthieu qui ont beaucoup subit ceux-ci dans les 20 premiers kms)… La course n’a pas été simple. Je crois que j’ai pris zéro plaisir et tout le long de la course je comptais les kms en me disant : “allez tu verras ça ira mieux dans 1 km!!”. Malgré ça, les payasages sont splendides et l’organisation est au top. Et les ravitos, ouille aïe aïe que des trucs trop bons à s’en mettre plein la bouche (mais même avec ça j’ai été nulle à chier pour m’alimenter correctement et au bon moment!!).
    Avec ma 14eme place, j’ai le droit de revenir gratos l’année prochaine donc j’y retourne (c’était prévu même sans ça). Et j’espère prendre du plaisir comme j’en ai pris sur le Verbier… Le coach a du boulot par contre car pour rentrer dans un top 10 faut que je gagne au moins 1h 🙁
    Avec la photo que j’ai mis de lui sur Facebook (celle qui fait le buzz), j’suis pas sûr qu’il veuille encore me faire mon plan…
    Bravo en tout cas à tous les costos et les collègues pompiers qui ont passés cette putain d’arche quelque soit la course (j’ai pleuré cette fois mais 500m avant l’arrivée car j’en avais vraiment plein le cul). Merci à Pat d’avoir été là au bon moment (ravito de pierrefiche) car j’en avais vraiment plein le c– car j’avançais pas et surtout je ne me faisais pas plaisir…
    Bravo à toph qui a eu la sagesse d’arrêter au bon moment pour ne pas gâcher sa saison 2017. Et bravo à mon chéri, qui vous raconteras sa course car à part un gros mal de dos, il a enfin repris du plaisir à courir.
    Bref, tout ça pour dire que c’était un super week-end tous ensemble à souffrir. Et que j’ai hâte d’être à l’année prochaine même si le stress sera multiplié par 10…
    Merci à vous tous de nous avoir suivi et encouragé comme des groupies. C’est pour ça qu’on est bien dans ce Team de costos débiles 😉

    • Agecanonichou.....bob quoi !!! dit :

      Bon ben que dire ? Championne quoi…..un jour j’aimerai que ça soit moi qui t’accueille à l’arrivee,dans une prochaine vie peut être ^^
      Comme tu as pu le voir c’est une course qui se joue à l’usure, avec l’expérience l’année prochaine tu vas faire un carton…
      Encore bravo et bonne recup à toi….

  8. Pat Z dit :

    Bravo à tous, félicitations vous êtes allés au bout, “vous n’avez rien lâché” ! Toph, tu as été sage et courageux de prendre cette décision mais je pense que c’était la meilleure comme dit Cess, ne pas gâcher ta belle saison en étant encore plus blessé, un vrai guerrier !!
    On attend les commentaires de l’homéopathe et de Matt !!
    Maintenant, pensez un peu au repos, enfin je dis ça, je dis rien …. !!
    Bises à tous
    Pat Z

  9. Kiki dit :

    Bravo à tous en tt cas …..sacre course et des beaux récit douleureux quand même. …jai mal aux jambes pour vous…. ah non…j’ai vraiment mal…. templiers l’année prochaine pk pas ….sur le 37 😉
    La sagesse Toph fait parti de la réussite.
    A bientôt biz à tous

  10. Matt dit :

    Et bien voilà après insistance de la part de ma chérie je vais essayer de faire mon premier récit !!!! Soyez indulgent car c’est vraiment pas mon truc !!!!!
    Donc nous voilà sur la fameuse course des templiers. Dès le samedi on est dans l ambiance , on sent la course hors-normes, du monde partout, des stands d équipementiers au large ou t as envie d acheter pleins de truc mais bon pas de tunes comme d hab:):) on passe à la deuxième parti des stands avec présentation de Trail dans toute la France et là d un coup tu te sens un autre homme, tu prends tout les prospectus et tu te dis je vais toutes les faire car elles ont l’air trop bien !!!!! Mais au final t es dégoûté ,tu vas pouvoir en faire que 2 car sauf prendre des produits magiques c est compliqué d enchaîner des courses tout les 15jours!!!!!Arrive la fin du salon avec la remise de tes lots donc un coupe vent ,un buff ,une casquette ( bon elle est moche on dirais celle de black-M) au final tu te dis et bien j ai peut-être pas besoin de courir j ai déjà pleins de trucs !!!!!!
    Le reste de la journée s enchaîne avec les courses du coach, benji et Marion qui on tous fait des super courses ,mention spéciale au pat car vu dans l état où il est arrivé au deuxième ravito ( des mots me viennent comme : horrible, au bout de sa vie , livide, dégueulasse,ola la il est vraiment dans le mal ) il a fini vraiment bien dans un super temps.
    Je passe au dimanche
    5h40 arrivé au départ avec Denis dans le 3eme sas . Au vu du monde devant nous on se dit pour rattraper Cec c’est mort !!!!!!c est parti ambiance de malade musique spectateurs flambeaux enfin la total !!!! Après la première montée, j ai pleins de pensées négatives qui me viennent à l esprit pas contre moi mais contre le reste du monde ( attention je vais me lâcher les insultes vont pleuvoir) donc je remercie tous les connards qui se disent :je pense mettre 15h , je fais 1m60 pour 85kg, de toute façon moi à la moindre montée je marche et je laisse passer personne ( on sait jamais si au lieu de finir 1567ème je fini 1636ème!!!!!)mais je suis tellement con et je pense tellement qu’à moi que je vais venir à 5h sur la ligne de départ pour faire chier tout le monde tout le début de course !!!!!!c est bon je suis soulagé !!!!!
    Je laisse partir Denis après 10 bornes car je me dis que je vais écouter le pichet ,partir tranquille pour être frais au 47ème car apparemment c’est là que la course commence.
    Donc tranquille jusqu’au 47 mais je me sens pas top:(:(j ai super faim donc je me lache sur le ravito !!!! J ai du bouffer 10 balisto plus pleins d autres trucs!!!! La femme qui était au stand à du se dire lui il est singlé de bouffer comme ça !!!!!)
    Je fais une pause dans le récit car c est un moment très très important. Celui des remerciements donc MERCI Séverine,benji,pat et Cécile qui ont été là tout le long de la courses pour essayer de m’aider dans cette aventure avec des encouragements ,en portant mon matos de secours ,essayant toujours de tout faire pour que je me sente mieux et ça c’est vraiment du luxe.Je remercie particulièrement Cécile pour les massages sur 2 ravito qui je pense m ont permis de finir la course. Donc MERCI MERCI MERCI
    Je repart en pleine forme donc avec l intention de bien finir sur un single bien sympa mais la c est le drame !!!!50 mecs devant moi qui étaient dans le mal je pense car ils avançaient pas. J arrive au pied de la fameuse “cade “avec plein de bonnes intentions et en forme , tout se passe bien je remercie le pichet qui a bien fait de me dire de partir tranquille car c est le top de finir en étant bien :):):)
    Après avoir doublé Laurent qui degueulait partout dans la montée et rejoint l homéopathe qui était bien mais avec plein de crampes je me dit que mon tour devrait pas tarder mais je positive en attaquant les 7 derniers kilomètres en n arrêtant pas de me répéter je vais l éclater le puncho ( c’est le nom de la dernière montée)
    Et là c’est le drame je sais pas ce que j ai branlé je me bloque le dos !!!!!horrible j arrivais plus à courir ni à respirer ,je finis tant bien que mal avec Laurent qui m attends et m encourage jusqu’à la fin !!!!!!MERCI lolo
    Au final 11h52 objectif est rempli – de 12h avec du regret pour les 7 derniers :(:(
    Je remercie une nouvelle fois tout le monde du team pour l assistance, l ambiance, la bonne humeur sur ce super week-end
    Je remercie pat pour les programmes et les conseils tout au long de la saison qui me permet de faire ces courses extraordinaires .
    bravo à tout le monde d être allé au bout sur toute les courses du week-end ( merci à toi aussi pichet car je pense que la séance en borat au mois de décembre va être bien sympa )
    Enfin je remercie ma puce pour m entraîner tout le temps à faire des courses plus dingues les unes que les autres et surtout un grand bravo comme d hab pour ta perf car c’est vraiment fort ce que tu as fais ( je peux pas mettre de smileys qui font des bisous mais je t en fais pleins)
    Voilà j ai enfin fini !!!!! Vu la longueur je rattrape tout les récits que j ai pas fait avant !!!!!
    J ai oublié de vous dire de pas hésiter à s inscrire au templiers l anné prochaine sur n importe quelle course car c est vraiment une course superbe ( paysage ambiance organisation) et surtout c’est le top de se retrouver tous entre costo :):):)

    Des bisous à tous

    • Kiki dit :

      Énorme ton récit je rigolais tt seul… 🙂 encore félicitations

    • toph dit :

      J’aime bien quand tu te lâches comme ça …hihi

    • Ti Manu dit :

      Heu comment dirais-je….toi t’es un dinguo, énorme le récit…hihihihihi !!!! Vraiment, c’est come si j’étais à tes côtés…enfin j’dis ça j’dis rien, j’étais dans mon canapé…bravo à toi mec pour ta saison, et l’année prochaine attention ça va faire mal….hâte de repartager, entrainements, sortie montagne tous ensemble…et qui sais ce que nous réserve l’année prochaine… Eh !!! Tu me gardes les prospectus des courses, j’fais la collec…j’suis mort de rire…et puis j’ai hâte de lire ton prochain récit…

  11. Agecanonichou.....bob quoi !!! dit :

    Comment ça je degueulais partout dans la montée, j’ai juste fait un petit rototo ^^.
    En tout cas il m’aura bien fait marrer de CR, n’hesites pas pour tes prochaines courses c’est un régal.
    Et encore bravo pour ta course….saches que je suis ravi d’avoir pu franchir la ligne avec toi.
    J’espère que ton dos va mieux….à bientôt

  12. Agecanonichou......dit Bob dit :

    “On dit que l’ultra est la gestion de l’effort, je dirais plutôt que c’est la gestion des défaillances”. Je ne sais pas si les le grand Trail des templiers entre dans la catégorie des ultras, mais cette phrase de Xavier Thevenard que j’ai lu en début de semaine aura tourné plus d’une fois dans ma petite tête sur la seconde partie des templiers….retour sur cette journée.
    Severac Le Château, dimanche 23 octobre, 4 heures du mat’, le réveil sonne….même pas encore levé que je n’ai qu’une envie : me recoucher…..chaque nuit précédent une course c’est le même bazar je n’arrive pas à trouver le sommeil….mais quand faut y’aller faut y’aller,
    5h10 on décolle et premier coup de stress en arrivant à Millau ça bouchonne de partout. Avec L’homéopathe et Benjamin on abandonne nos femmes dans les voitures pour rejoindre le départ en trottinant….parfait pour l’échauffement.
    5h50 j’entre dans le sas numéro 1, Olivier dans le 2, présentation de quelques élites, discours de Gilles Bertrand, Ameno Ameno fumigènes et c’est parti. Rester souple, zen, ne pas se laisser emporter par la foule. Manquant de repères j’ai mis le cardio, surtout rester sous les 150 BPM…pas de bol au bout de 2 mn de course je flirte déjà avec les 160!

    “Comme tu seras beau en borat”. Pas la peine de me retourner je devine Olivier sur mes talons…..let’s go pour quelques km en duo. La montée de Carbassas se passe sans encombre, le plateau arrive avec ses larges sentiers forestiers, ce n’est clairement pas la partie le plus sympa mais ça permet de se mettre en jambe. Parlons-en des jambes, au bout de 15 bornes elles commencent déjà à me rappeler que l’entraînement sur vélo elliptique ce n’est pas de la course à pied. Pas grave, tant qu’on avance c’est qu’on est vivant. Et surtout mon aponévrose plantaire, objet de tous mes déboires, me laisse tranquille. Pourvu que ça dure!
    8h32, arrivée au 1er ravito à Peyreleau avec son ambiance de fou….bisous à Severine, remplissage des bidons, on redécolle aussitôt avec Olivier. 25 km, 30 km, les jambes qui grincent mais on trottine toujours et on arrive déjà à St André de Vezine, 2e ravito, 33e km. Oliver décide de se changer, moi non, je rejoins Sev à l’extérieur du bâtiment, le vent me glace littéralement, je décide alors de partir sans attendre mon acolyte.
    Direction Pierrefiche…..hormis ce vent, la météo qui aura été indécise toute la semaine est plutôt clémente. Et surtout il ne pleut pas. La montée sur Pierrefiche me rappelle à ses souvenirs. L’année dernière sur l’endurance Trail j’y avais été malade comme un chien, au bord de l’abandon. Un petit coucou au caillou qui m’avait accueilli dans ce grand moment de détresse….là je suis plutôt satisfait, j’ai mal partout, très mal même mais j’avance. Et le ventre va plutôt bien. Perfect!
    Accueil par la team à Pierrefiche : Severine, Benjamin, Pat, et Cécile. Merci à vous tous, voir vos bouilles suffit à nous remonter le moral. Une soupe, 2 soupes, une banane, 2 pattes de fruits….”comment ça va?” “Bof, j’suis dans le dur”….”Penses à tes points ” me dit Pat…..Ouais ces points, ces foutus points pour l’UTMB…..Comment voulez vous que je fasse l’UTMB alors que je suis cramé au bout de 50 bornes aux templiers?
    Pierrefiche-Massebiau. Ou la longue traversée du désert….18 km interminables. Un coup j’ai chaud, un coup j’ai froid. Chaque pas est un supplice, je n’avance plus, je me fais doubler par des hordes de coureurs déchaînés…..mais à quoi se dopent ils?
    “Alors mon borat”….Tiens, on dirait un homéopathe sur le retour. “Accroche toi au groupe” qu’il ose me dire…..t’es drôle Olive, comment veux tu que je m’accroche, je suis mort. Je le vois s’éloigner à une vitesse…..j’ai cette image du tour de France sur les étapes de montagne lorsque certains coureurs se font reprendre et passer à toute vitesse….là c’est ça, moi à l’arrêt et le groupe d’Olivier qui turbine devant….j’ose quand même lui lancer un “t’inquiète, j’irai au bout”. Est ce que j’y crois à ce moment là? Pas sur…..
    Et puis, la magie du trail. Après 1h voire 1h30 de souffrance, je recommence à courir, tranquille, à mon rythme. Je reprends des concurrents, certains sont à l’arrêt, et moi j’avance, c’est bon ça…..L’arrivée sur Massebiau se fait sentir mais le terrain fait mal, les cailloux, les descentes sèches, tout est fait pour nous faire souffrir.
    Massebiau….Benjamin m’attend à 1 km du point d’eau. Il m’accompagne jusqu’au pointage, il est fort le bougre malgré sa course d’hier. L’ambiance encore une fois est complètement dingue sur ce dernier kilomètre, ça booste, ça redonne de l’envie.
    Massebiau….une pause avant l’enfer! J’arrive au point d’eau lorsque
    Olivier repart. Pour la première fois de la journée j’accepte les massages de Severine. Je prends aussi le temps de changer mon haut. Durant le massage c’est Matt qui arrive. C’est ce qu’on peut appeler un joli tir groupé…
    Je laisse alors Matt dans les mains experte de ma Sev, ou de Cécile je ne sais plus, et je reprends la route. En gros il reste une grosse méchante montée, un grosse méchante descente, une autre grosse méchante voire très méchante montée et une autre grosse méchante voire très méchante descente. L’enfer je vous dis!!
    Le début de la montée vers la cade se passe plutôt bien, et puis d’un coup, sans prévenir, mes 2 soupes de Pierrefiche se rappellent à moi. Vomito, vous avez dit vomito? Tiens Matt qui assiste à mon pathétique spectacle…2 jeunes bénévoles m’offrent alors un kleenex histoire de me refaire un semblant de beauté et on repart avec Matt. Il respire la santé le Matthieu, à mille lieues de mon état de délabrement. Il m’encourage mais à un moment je lâche l’affaire “vas y fais ta course, je suis grillé “. Heureusement le dernier ravitaillement arrive rapidement.
    Olivier est dans la place…..bouffé par les crampes. Je me pose sur un banc, la tête tourne, c’est pas la grande forme. Je m’envoie 2 ou 3 compotes et une banane…je grelotte, j’enfile ma veste, 10 à 15 mn de pause en tout et on repart en duo.
    Mais qu’il fait froid!!! Ce vent glacial ma saisit…il faut courir sinon on va mourir sur place. On fait 200 mètres, la c’est Olivier qui lâche l’affaire. Foutues crampes! On marche ensemble 3 minutes. Ça caille il faut courir….petite descente, je demande à Olive comment ça va, pas de réponse, je me retourne, il est derrière, il marche et me fait signe d’y aller. Ok, je n’ai qu’une envie : rejoindre l’arrivée.
    Au pied du Poucho j’enlève ma veste puis je rejoins un gruppetto d’une vingtaine de coureurs, ça bloque dans la montée. Voilà l’antenne, ne reste plus qu’une descente, c’est gagné….
    Â un km de l’arrivée qui j’aperçois? Matthieu, le dos en vrac…..enfin on aperçoit l’arche, on franchit la ligne en duo sous les vivats de la foule en délire …..^^
    11h52 de course, une place dans les 600 sur 2000 finishers, on va dire que l’objectif est atteint. Et surtout 4 points dans la musette, je vais maintenant attendre le tirage au sort de l’UTMB en janvier.
    Au final, cette journée n’aura rien eu à voir avec ma course de 2014 qui s’était déroulée comme dans un rêve. 1h30 de plus, comme quoi les entraînements spécifiques ne sont pas du luxe. Je savais que j’allais souffrir, j’ai été royalement servi….
    Bravo à tous les costos pour ces belles courses, bravo aux suiveurs qui auront été encore une fois au top, et pour ceux qui ne sont jamais venus sur cette course n’hésitez pas c’est vraiment à faire…
    Bonne recup à tous, à bientôt.

  13. Jess dit :

    WHAOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUU comme c’est chouette de vous lire !!!
    Que de beaux récits sur ce week end de dingue !!!
    Bravo a tous, vous avez assuré ! c’était sympa de vous suivre et stresser derrière la tablette !
    Bravo les costos !
    Peut être que nous aurons droit aux commentaires de Benji et Marion aussi !!!
    Bonne récup les amis, et arrêtez avec vos courses de dinguos….. c’est bien aussi les 10 bornes !!! hi hi hi

  14. Xav dit :

    On va faire court: bravo à tous pour les courses et les récits…
    Une Belle bande de cons !!!

  15. Agecanonichou......dit Bob dit :

    Mort de rire…je viens de relire mon texte, vive la correction auto de l’iPad…..”2 pattes de fruits” qu’il y est écrit…..à moins que mes neurones ne se soient pas encore remis de la cade, et que la correction auto n’y soit pour rien….gloup ça fait peur ^^
    Et sinon? En sinon, il va falloir commencer à préparer les 80 km du Mont Blanc, il semblerait que le tirage au sort nous ait été favorable à nous autres Matt, Cess, Gigi et moi même….sitôt fini une course, sitôt reparti sur une autre….tu as raison Xav, une belle bande de cons ….je pense que ma Sev n’en pense pas moins…. ^^

  16. Matt dit :

    1 voir 2 stages:):)

  17. l'homéopathe dit :

    J’ai été le dernier des Costos à passer la ligne, je suis donc logiquement le dernier à écrire le compte rendu de cette course 🙂
    En même temps, depuis le début de cette aventure, j’ai l’impression que c’était écrit que je devais être le dernier !!!
    Je tiens tout d’abord à féliciter Marion, Pat, Benji, Cess, Denis, Laurent et Math pour avoir montré les yeux rouges sur la ligne d’arrivée. Une pensée toute particulière à Toph car même avec une blessure il a réussi à se placer 1er V2 mais ça n’a malheureusement pas tenu (même si je dois avouer que je vais prendre un malin plaisir à être présent lors de la séance d’entrainement en “Borat”)
    Je tiens également à remercier les accompagnants car à chaque fois c’est un réel plaisir de vous avoir à nos côtés pour ses journées de dingue.

    En ce qui me concerne, je m’étais toujours dit que je ne m’inscrirais pas sur une course importante sur cette période de l’année car je ne pourrais pas la préparer de la meilleure des manières, à cause notamment d’un rythme de travail assez dense.
    Mais après avoir vécu le Verbier avec tous les Costos, je me dis pourquoi ne pas déroger à la règle pour revivre ça aux Templiers. Je prends donc mon dossard en Septembre (en dernier) grâce (ou à cause ?) du désistement d’un ami de Cess.
    Mon appréhension de ne pas pouvoir me préparer idéalement se confirme et en essayant de faire un minimum de volume, je me fais une grosse entorse 3 semaines avant le départ. J’avais déjà pas beaucoup de volume mais en étant obligé de couper jusqu’au jour de la course, je reprends bien mon surnom d « Homéopathe » !!!
    Pour couronner le tout, une petite Gastro vient toucher toute la famille 4 jours avant le départ.
    Tout ça pour dire que j’ai repoussé le départ, et que j’ai hésité à faire le déplacement jusqu’au dernier moment.
    Au final, ce petit défi « Borat » va m’aider à prendre la voiture pour arriver à 18H00 le Samedi Soir pour retirer le dossard (encore en dernier). A ce moment-là, ma seule motivation est de ne pas avoir à vivre un entrainement en tenue « Borat ». Non pas que ça me dérange de la porter mais parce que c’est une tenue de soirée 🙂

    Après un repas d’avant course au top et une bonne nuit dans le gîte de Laurent et Séverine, je me réveille à 4H00 avec l’envie d’y aller et je dois dire que c’est vraiment une bonne surprise.
    On arrive à 5H45 avec Laurent et nous sommes obligés de nous séparer car « Monsieur » a l’honneur d’être dans le sas n°1. Toph et Cess étant dans le sas Elite, je cherche les 2 Costos restants Math et Denis dans le sas du « Reste du Monde ».
    Impossible de les voir alors je me faufile comme je peux pour ne pas être trop loin.
    6H00 : C’est parti, je pars assez vite de manière à remonter le maximum de places et éviter d’être bouchonner par la suite. J’aperçois Laurent, j’en profite pour lui mettre la pression avec le « Borat » et nous nous retrouvons tous les deux comme au Verbier. Les kilomètres défilent et je me rends compte que les jambes répondent bien même si j’ai des alertes d’apparitions de crampes avant le 20ème km.
    J’ai l’avantage d’être frais mais j’ai pas fait une séance de 20 bornes à cette vitesse depuis… ben en fait je m’en rappelle pas !!!
    Je reste positif et je me concentre sur ma foulée, mon alimentation et je profite tout simplement de réussir à prendre du plaisir.
    1er Ravito, une ambiance de dingue, le plaisir de retrouver ma petite femme, Séverine et Benji. Pas le temps de trop profiter, on repart avec Laurent et on ne se quitte pratiquement pas jusqu’au 2ème ravito.
    Un vent de malade, j’ai froid avec mon tee-shirt humide. Ah oui j’ai oublié de vous dire que sur les conseils de Laurent je suis parti avec le maillot du Team manche longue et la veste Gore Tex 😉
    Après avoir fait un bon « sauna », j’ai décidé d’enlever la veste mais le tee shirt était encore bien mouillé. J’en profite pour me changer et Laurent pour se barrer :)
    J’ai alors le plaisir de voir arriver Math avec un grand sourire. J’essaie de me changer le plus rapidement possible, mais bon je ne suis pas triathlète et ça se voit…
    On repart avec Math, et après avoir refait la même erreur de remettre la veste, je crève à nouveau de chaud et cette fois-ci, je n’attends pas de reperdre 3 litres de flotte… Désolé Math, on n’avait pas commencé à être ensemble que j’ai fait le boulet (tu peux porter les bâtons, le sac, attends il faut que je p… un coup) 
    Les kms avancent et on est les uns derrières les autres, en rythme “gestion” mais je sens que je peux être un peu plus rapide. « On double un peu Math », il me dit oui alors je me faufile et lorsque je me retourne, il n’est plus derrière. Je l’attends mais il me dit de continuer, et je profite donc d’avoir des bonnes sensations pour remonter petit à petit.
    3ème ravito, je croise Laurent qui me dit ne pas être au top, je profite d’un léger massage de Cécile, Math arrive un peu fatigué (je lui donne un shot « guacamole-gorgonzola» au cas où 🙂 ).
    Les sensations sont bonnes et je revis ce que j’avais vécu sur l’UTCO en faisant une remontée au cours de laquelle je double une centaine de concurrents.
    Massebiau, encore une ambiance de dingue et le plaisir de retrouver notre fan club une dernière fois. A ce moment-là, je me dis qu’il reste maximum 1h… Séverine m’annonce 2H00 ??? Si je me base sur ma montre je suis à moins de 5kms de l’arrivée. Je peux quand même pas mettre 2H ???
    N’ayant pas du tout pris le temps de préparer la course, je n’ai aucune information sur ce qu’il me reste à vivre et je me dis que Séverine doit se tromper. Pour moi, il reste une montée et c’est la descente pour rejoindre l’arrivée. “Te pose pas de question, avance tu verras bien”.
    Grosse montée, je commence à sentir que les jambes sont lourdes et les crampes que j’ai réussi à repousser depuis le 20ème km arrivent et me stoppent net. “Allez encore 500m et c’est le ravito avec une soupe bien chaude” ………….. “Y sont cons, pourquoi ils ont mis un ravito juste avant l’arrivée ???”….”Et si Séverine avait raison” ??? 🙁
    Math arrive comme une balle et repart galvaniser pour aller passer la ligne. Trop content pour lui, il va se faire une bonne perf !!! J’aimerais le suivre mais je suis en train de me rendre compte qu’il reste plus long que prévu et que ça risque d’être dur. Je prends une rafale de plomb dans la tête quand Laurent me dit qu’il reste 1H30 et 7 Bornes. Mais non put… ma Garmin annonce déjà 74 kms, j’ai plus que 2 bornes à faire !!!
    Bon on n’est plus à 5 bornes près et en plus le terrain est relativement “roulant” depuis le début. “Tu vas mettre un peu plus de temps mais ça va le faire” !!!
    Je repars avec Laurent mais j’ai du mal à relancer la machine après la pause d’une dizaine de minutes. Je dis à Laurent d’y aller et je vais me remettre à courir petit à petit le temps de réchauffer les muscles. Je marche et je suis un des seuls dans cette descente sur laquelle on peut envoyer. Alors je cours pour faire comme tout le monde (et pour pas trop perdre de temps !!!)…
    ” C’est quoi ce bordel qui m’a planté un clou dans chaque genou ” ??? D’un coup, je me prends une douleur incroyable qui m’empêche de courir et après plusieurs essais, je me résigne à marcher.
    Pour la faire courte, je ne cesse de me faire doubler en étant obligé de “me ranger” tous les 100m pour laisser passer et finalement je suis heureux quand ça remonte car ça tape moins dans les genoux. Je suis content d’être en montée d’accord mais elle s’arrête quand cette p… de montée !!! Enfin en haut, “ça y est cette fois-ci tu descends passer la ligne”.
    Après une descente (entrecoupée de petites montées) que je fais à 95% en marchant, j’arrive sur la zone d’arrivée et j’entends tous les spectateurs qui hurlent mon prénom car j’ai la chance d’arriver seul.
    J’essaie de trottiner un peu pour finir dignement et je passe la ligne en 12H23 à la 732ème place.
    J’ai l’amertume d’avoir perdu presque 200 places et au moins 30 minutes sur les 7 derniers kms mais je suis heureux de ne pas être “Borat” vu les conditions d’avant course !!!

    • Ti Manu dit :

      C’est bon ça mec…tu déconnes, on t’as vu sur la vidéo, la nana à côté de toi elle court mais pas toi….j’te taquine mon pote…bravo à toi, mais va falloir quand même faire quelques choses contre ces crampes…tu connaitrais pas quelqu’un qui vend des produits anti crampes par hasard ???? Je connais un mec qui tourne au GO2 si cela se trouve il à des combines….hasta la vista…vivement l’année prochaine…

  18. LaurentB dit :

    Bon ben je viens de finir de vous lire ……
    Eh ben c est de l ‘ultra écriture que vous faites. j’ai mis 3 jours à finir vos commentaires….bravo à tous pour vos récits, il va falloir nettoyer les Causses maintenant, à moins que les sangliers n’est apprécié s vos degeulis ?
    Moi en tous cas j ai apprécié vos récits, cela donne envie…… À voir…….
    Encore bravo à tous.

  19. Juju dit :

    Je profite de ce post pour d abord féliciter les valeureux COSTOS qui sont allés se mesurer aux templiers , course sur laquelle j étais initialement inscrit et pour laquelle je ne regrette finalement pas de ne pas y être allé vue ma superbe saison …
    Je vous annonce ensuite (bien qu’ayant pu constaté que j ai déjà été devancé ) mon départ du team COSTO pour des raisons qui sont les miennes et qui le resteront.
    J ai un énorme respect pour celui que j avais pris l habitude d appeler le coach et le remercie de m avoir accompagné durant ces quelques années d entraînements débutées aux CROCOS avec de très bons souvenirs de séances notamment avec Pat Z, Toph et Sam … Un championnat de Bourgogne de cross au Creusot où malgré un niveau bien moyen il m avait encouragé comme jamais on ne l avait encore fait.
    Le team Costo, ses fondateurs et ses membres représentent des valeurs saines et fortes et je ne peux que vous souhaiter le meilleur pour la suite, de réaliser vos objectifs personnels et sportifs.

    • Xav dit :

      Bien triste nouvelle que tu nous annonces là .
      En lisant ton message je vois que ta décision est murement réfléchie. Tu restes une personne sincère et honnête que j’aime beaucoup.
      A bientôt pour d’autres aventures, sorties vélo, montagne, boulot, j’en passe et des meilleurs.
      Bonne route Julius…

    • Ti Manu dit :

      Comme dis Xa, c’est cro criste….mais c’est ton choix mon pote…
      Au plaisir de se croiser sur un trail, en vélo ou autour d’un verre…
      Hasta la vista
      Ti Manu

    • toph dit :

      A toi seul appartient cette décision, et elle est certainement très recevable …j’espère simplement que tu trouveras ton plaisir ailleurs, et ceci quoi que tu fasses …Biz l’ami.

  20. Pat Z dit :

    Effectivement, c’est vraiment une triste nouvelle que voilà mais bon ta décision a l’air, comme dit Xav, murement réfléchie. j’espère seulement que tout va bien pour toi. Viens quand tu veux au séance, tu seras toujours le bienvenu !!

  21. l'homéopathe dit :

    En effet c’est vraiment dommage de savoir que tu nous quittes !!! Un maillot vert avec les yeux rouges en moins aux avants postes… J’espère que nous aurons quand même le plaisir de te voir sur des séances ou autour d’un verre… Bonne continuation

  22. Phenix dit :

    Bon tu vois ce qui remporte la décision c’est autour d’un verre….connaissant ta propension à picoler ça va pas être facile.
    À très vite pour un tour de VTT que je te mette ta race et surtout à très vite tout court!

  23. LaurentB dit :

    Ben c est ton choix, respect de ta décision Julien, et chacun est libre de faire ce qui lui plaît, j apprécie ton honnêteté et surtout ton calme et ta sérénité. Je regarderais avec plaisir tes prochains résultats……. A bientôt.

  24. Marion dit :

    En espérant te revoir, Juju et avec toute mon amitié, pour le peu que nous nous sommes vus, je te souhaite bonne chance pour la suite et comme disent les copains, à très très bientôt. Bisoussss à toi et ta famille. Et bon courage pour les nuits prochaines 😀 !!!
    Alors, il me semble que j’ai oublié (…) d’écrire quelques mots suite à ma fantastique, inoubliable et incontrôlable performance, surtout incontrôlable puisque je me suis bouffée avec les dents les dernières marches avant de franchir l’arrivée… Comme le m’a dit très justement Céc, j’ai en effet choisi l’endroit où il y avait le moins de monde pour me vautrer. Mais c’est tout moi, toujours prête à me faire remarquer !!! La VO2, cela m’a plu bien que je me sois sentie plutôt en mode Tortue. Alors quant à parler de ma course ou de mes sensations, je dirais que si j’arrive à m’entraîner et à rattraper quelques 500 places (arfff), j’en reparlerai l’an prochain. Je vais simplement dire merci aux copains pour ce vrai moment de partage, ces émotions riches où l’on vit les événements à 400 %, que l’on court ou que l’on accompagne… Dans la joie, la peine aussi, la douleur bien souvent mais par dessus tout l’amitié. Moi qui sors rarement de ma caverne, merci à vous tous et tout particulièrement à Céc qui m’a donné une patate du feu de Dieu pour les 6 prochains mois au moins… Merci Coach de nous avoir véhiculés dans des conditions dangereuses, conducteur de l’extrême jonglant avec le risque psychologique et le risque chimique (ce récit est une fiction, aucun des personnage n’a réellement existé et blablabla et blablabla :D). En bref, beaucoup de plaisir, beaucoup d’Amitié, beaucoup à apprendre, tellement à apprendre… Bisous à tous les Copains.

  25. Xav dit :

    Tout arrive, un petit message de Marion… bravo ma Belle!
    Pour le Co voiturage, vous avez bien fait. ( pas de panne, pas de problème de chaine, etc…)
    Gros bisous.

  26. Cess dit :

    Bravo Marion pour ta course même si malheureusement nous n’avons pas assisté à ton arrivée. Je suis persuadée que la performance sera là l’année prochaine.
    Mais je crois que tu as résumé au plus juste ce qu’a été ce week-end : un moment riche d’amitié, de découverte, d’apprentissage et surtout de partage entre nous tous. Et ça c’est top et c’est ce qui doit rester le plus important, on s’en fou de la performance et des résultats à partir du moment où il y a du partage, de l’amitié, du rire et de la joie. AH purée, vivement l’année prochaine 🙂 en plus Ti Manu et Kiki seront là.
    Et comme Bob ne va pas courir, il fera l’assistance pour benji et Severine s’inscrira a une petite course peut-être…

  27. Jess dit :

    C’est BEAU ce que vous dites …. ça fait envie !

  28. Agecanonichou.....bob quoi !!! dit :

    Sérieux, si Severine prend le départ d’une des courses aux templiers je ferai l’assistance en borat….je m’y engage devant vous tous ^^

  29. Gio dit :

    bon ben quel roman, quand on lit tout ça fait peur de faire du Trail en tout qu’a bravo à tous supers costo pour les Templiers Vous êtes top. Bonne continuation pour Juju.

  30. Sev dit :

    Méfies toi …Bob …j’aime bien les défis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green