Résultats du weekend Templier … et de Savigny…!!!

Salut les costos, je prépare l’article car je pense qu’il y aura pas mal de commentaires peut être ce soir pour les plus courageux ou les moins fatigués mais certainement à partir de demain pour la majeure partie d’entre vous… Racontez nous tout ça !!

Vous aimerez aussi...

24 réponses

  1. Benji dit :

    Pour ceux qui le souhaitent, j’ai fini le film des courses du dimanche et du vendredi donc je peux l’envoyer..

  2. Jess dit :

    Bon aller, personne ne veut commencer, alors je me lance pour un petit compte rendu de ce petit week end très calme ! 😉 comme vous me connaissez, j’ai pour habitude d’écrire très peu…. 😆 alors je vous conseille soit de ne pas lire si ça ne vous intéresse pas où alors de vous poser ! 😀 😀 😀

    Bon c’est parti, tout d’abord comme vous savez tous, parfois on se lance des petits défis un peu fou ! Moi c’était en début d’année 💡 ! Après être restée à Dijon en 2016 et vous avoir suivi sur livetrail à stresser pour vous, à actualiser sans arrêt la tablette au risque de la jeter par terre quand je ne vous voyais pas aux différents points de passage 😥 bref tout ça pour dire que 2017, je serais avec vous. En plus d’avoir envie de visiter les montagnes du l’arrache, je rêvais surtout de faire la fiesta…
    Bref c’est parti je m’inscris sur la Vo2 trail 😆 un truc de fou, moi avec mes 10 kms habituels sur rou te …
    Encore bref ! Après avoir effectué quelques entraînements. … une petite visite a Chang Delaunay histoire de prendre un peu confiance…. qq kgs en moins et hop c’est cool, ça progresse et ça commence à angoisser à l’idée que la date approche !
    (Je vous avais prévenu, il fallait vous assoir!)
    Ma petite Cess qui a tout fait pour que je ne prenne pas la route toute seule, nickel ! C’est donc vendredi qu’avec Mr Loeb nous prenons la direction du larzac ! (Oui oui il s’appelle bien comme cela !) Les 2 grands stressés du team, hou la la c’était pas gagné… même si j’ai a plusieurs reprises proposé de faire demi tour, Franck croyait que je déconnais, bon du coup ça a permis de faire connaissance et de bien se marrer ! Si je reçois du courier dans les semaines à venir du trésor public…. je sais où je fais suivre 😉
    Bon on a été bien triste sur la route d’apprendre que notre coach avait été contraint d’arrêter 😕 😳 : stress supplémentaire ! Nous arrivons donc à Millau pour l’arrivée de lolo !
    Trop contents d’être sur place ! C’etait beau de voir sa joie sur son visage 😆
    On découvre ensuite un gîte super (sauf pour certains avec leurs puces…. 😈 je précise que les puces ce n’étaient pas leurs femmes… 😉 😆 )
    La nuit difficile, le samedi aussi, bcp d’angoisse, la Jess de d’habitude n’existe plus, à deux doigts de se sauver une fois arriver à Millau, vous me redonner du courage et vos paroles me font du bien ! (Heureusement que je vous ai rencontré il y a quelques années maintenant, tout votre soutien en cette période difficile me fait chaud au coeur et me donne les larmes aux yeux en écrivant ses mots…) Bon aller je continue car je vais me mettre à chouignier 😎 😥 s
    Sur la ligne de départ je fais pas la maligne, ça y est impossible de quitter la foule! Musique de Era et la Jess qui frissonne et qui encore la larme à l’oeil … 😡 c’est chiant à force !
    Bref aller c’est parti il faut courir maintenant ! Tout se passe plutôt bien. Au début c’est cool c’est roulant, je ne pars pas trop vite car après ce sera la montée de la mort (enfin à mon niveau c’est une vrai montée hard)
    Tout le long je pense à vous, vous qui faites + de 3000 de dénivelé, vos 76 bornes… Pouahhhhh 😐 ça fou les jetons qd meme, je penses à Pat qui a fait sa course sur une douleur sans lâcher avant 63 bornes (excuses moi si je me trompe de qq kms) bref j’avance plutôt pas mal. Une fois en haut c’est roulant !
    Je grille les connasses qui te doublent dans la montée pour se foutre devant toi et qui n’avance plus 😈 😈 😈 grrrrrrr
    Ravito,je me dis aller ne t’arrêtes pas tu grilles qq places 😆 je pense à vous et hop qq gorgées d’eau gazeuse et c’est réparti jusqu’à 14 kms, ou la les 3 derniers c’est chaud : point de côté, gorge serrée… car la tu te dis que ça y est tu vas le faire… que tu as progressé et que tu vas aller bout de cet objectif qui te prouve que tu n’est pas si nulle que tu le pensais ! La dernière descente est magique, bon je ne vous vois pas mais je vois des gens que je connais pas et qui me traite comme une star. … Là j’ai envie de leur dire : »Hey je ne suis pas connue, et moi je suis que sur le 17 kms » 😆 mais je profites ! Je monte même les escaliers en courant 😛
    L’arche…THE ARCHE arrivée ! youpis j’ai réussit ! 🙂
    Je vois Corine et Lydie ouf ! Et lolo, Pat et benji ! 😆 🙂
    Bon je vous passe le retour puisque vous avez vu que j’étais vachement plus détendu au retour au gîte! Avec ma championne qui vient direct me voir et hop qq larmes ! ( encore Pffff décidément … )
    Bon tout ça pour dire que vous avez été extra avec moi. De vrais amis ! Vous m’avez supporté, soutenue et je vous adore, Ma grande famille du team costo. 🙂
    J’ai été ravie de vous suivre tout le long de votre course dimanche, c’était extra ! pour une 1ère j’étais au taquet !
    Je recommencerais !
    2018 me voilà ! Par contre je prends une semaine de vacances après pour : récupérer, dormir et surtout, surtout fêter ça avec VOUUUUUUS !!!
    Je vous ai déjà féliciter pour vos pers, mais encore une fois un grand bravo à tous !
    Pat, lolo – Lydie, Corrine – Arthur, benj – Toph, Tomtom (mon co voitureur de retour hein, pas le gps ! 😆 ) Denis, Gio, Franck L (oui moi je l’appelerais toujours Loeb, maintenant c’est foutu ! Déjà que ça a cassé le mythe l’explication du surnom :grin:) , Oliv, Gigi (que je ne connais pas mais j’ai découvert un sacré humour 😀 ), Titi, Isa, Franck B, Dst (pareil William, désolée pour le surnom, c’est pas moi qui l’ai trouvé, c’était écrit partout Dst) un grand bravo a Cess notre championne qui en fait beaucoup trop et ça on le sait tous 😳 têtue qui n’a pas voulu vous laisser malgré qu’elle était gelée et matt qui est resté auprès de sa chérie et aussi parsque la douleur était trop forte ! Vous êtes chouettes tous autant que vous êtes !
    Et tout les autres qui étaient avec nous au gîtes !!! et bravo aussi à lolo B et Franck le lapin ! (D’ailleurs il faudrait arrêter avec les Franck parsque ça devient compliqué !)
    Aller si je vous ai soûlé, ben tempis je vous avais prévenu !
    Gros bizzzzzzzzzzouuuuuuussssss et maintenant vous êtes crevé aller vous coucher ! 😉 😉 😉 😀 😀 😀

    • Toph dit :

      Et bien jess, quel récit…on sent que tu as vécu cela d’une façon très intensive… et tu vois avec de la confiance en soi et de la volonté, on est capable de beaucoup de choses… Biz

    • Ti Manu dit :

      Bravo Jess pour ce magnifique récit et ta course…2017 sera une grande année pour toi, mais attention 2018 la Jess est remontée à bloc…préparez les mouchoirs, la musique, les bières…..des gros bisous et à très vite….
      et surtout change rien….hasta la vista

  3. Ti Manu dit :

    Ca c’est fait !!! Voilà l’objectif de la saison…finisher du grand trail des Templiers. Je suis heureux, pour une première participation de passer la ligne de ce magnifique trail, depuis le temps que j’en entendais parler…

    Petit retour en arrière les copains pour comprendre un peu mon ressenti…suite à mon échec grisant sur le Verbier en 2016 et 2 gros mois de coupures, j’avais mis un peu le trail de côté avec des entrainements en dilettante, et surtout plus l’envie de prendre de dossard…et puis voilà les inscriptions des Templiers ouvertes, alors je me lance vous m’aviez donné envie l’année dernière comme Jess d’allez découvrir les beaux sentiers du Larzac, c’est une course qui m’attirait pas mais vu la renommée et de plus connaissant le vainqueur de la première édition et 3éme non ??? Vous voyez qui je veux dire….je me devais d’allez foulée le terrain de jeu des Templiers, la mecque du trail, c’est comme cela que je l’appelle…(bon petit moment culturel, Les derniers Templiers fus tous arrêté sous les ordres du roi Philippe Le Bel, le 13 octobre 1307 c’était un vendredi, d’ou le vendredi 13…j’dis ça j’dis rien…)…bref, mon dernier dossard remonte début décembre 2016 8kms sur le plateau pour la bonne cause….sinon nada cet année et vraiment pas l’envie de courir de me remettre aux entrainements….mais avec un dossard en poche on se doit de préparer un temps soit peu la compète…même si je ne l’abordais pas comme tel…fin juin…allo coach, j’suis prêt !! On peu s’y remettre sérieusement objectif finisher Templiers…alors dès le 1er juillet je me suis mis au boulot et les sensations ont commencés à revenir tranquillou….ça commençait à tourner et en septembre et début octobre je me sentais près à relever le défi….

    Donc nous y voilà…vendredi les sacs sont prêts, on suit le Coach et notre Lolo et tout se passe bien…RAS…

    Dimanche matin debout 3h45, pas trop compliqué de ce lever vu que j’avais pas fermé l’oeil de la nuit..petit dèj tranquille, bidons remplis, sac Ok, pas de stress, j’aborde vraiment la course sereinement, je suis prêt, mis à part une contracture au mollet 2 semaines plus tôt, homéopathie toute la semaine, ça marche on dirait….ça à l’air d’allez, je n’ai pas d’objectif si ce n’est d’être finisher dans de bonnes conditions. On arrive sur la ligne départ, les poto sont devant en sas élite et sas 1, je me faufile et me retrouve en fin de sas 2, y’a du monde devant, au moins 1600 traileurs mais tranquille on va gérer…un petit regard sur le côté et la coucou Kiki qui est prêt à en découdre. Puis après quelques mots de l’organisation, la musique les fumigènes, 5, 4, 3, 2,1 gogogo pour 76kms…

    Sur les 2 premiers kilomètres de courses je double un maximum de personnes pour trouver un groupe à mon rythme sans me cramer ça déroule pas mal les jambes ont l’air de suivre…elles sont pas restée dans la boite à gant comme dirais Gio…première longue bosse…ça monte tranquillou et on arrive sur le plateau et j’arrive à relancer, ça roule les kms commencent à défiler, mais étant parti de loin, ça bouchonne pas mal pour redescendre sur le premier ravito kms 22, je n’avais pas étudié la topo comme je fais d’habitude, je m’étais mis en mode je vais d’un point A à un point B….et c’est ce que j’ai fait…j’ai enchainé les ravitos l’un après l’autre sans m’arrêter, je relancais quand je pouvais sur les parties roulantes, sans m’enflammer…normalement on avait une assistance, Nath et Nadine devait nous suivre Gio, l’Homéopathe et moi, mais on était autonome…heureusement, ils ont fait plus de kilos que nous et se sont bien balladées….après le 50ème cela été un peu plus compliqué mais j’ai continué d’avancer, je montais au train collé au gars qui me précédait, je m’arrêtais partiquement pas au ravitos…et une fois au dessus cela relançais….kms 60 au sort sur le plateau là prochain ravito 6,1kms Massebiau, j’ai trouvé le temps longs sur cette partie mais en bas Benji m’attendait avec Lolo, cela fait 10h55 que je cours enfin c’est un grand mot courir…à ce moment là je savais que je finirais, mais j’avais pas envie d’eau, je demande à Lolo, t’as pas du Coca, ni une ni 2 big il me trouve un coca, trop fort ce Lolo…j’enfile cul sec le coca..et hop c’est parti pour 2 kms de montée jusqu’au dernier ravito…ca monte, ca monte, ca monte, ravito….Le Cade, une tratine de Roquefort, une soupe une pomme et je repars…je tombe sur Steph mon voisin qui à eu un coup de moins bien…mais il reste encore 8kms et quand on est sec, on trouve le temps long…je repars en marchant et me retourne pour attendre Stef mais je ne l’aperçois pas, alors je relance tout doux jusqu’à la descente avant d’attaquer le Puncho…j’ai bien aimé grimper le Puncho mais ça avancait pas…mais nos stress, j’allais être finisher, fallait quand même arriver avant la nuit j’avais laissé ma frontale à la Nath et comme je l’ai pas revu de course….je suis content de ne pas avoir pris de batons pour ne pas trop être en mode rando…c’est un super parcours très exigenat mais superbe m^me si on à pas trop le temps d’en profiter….dans la file qui monte on escalade et on arrive à l’antenne…là encore 2kms de vigilance pour ne pas ripper dans la dernière descente et je devrais ramener la breloque….juste avant la grotte Stef me rejoint et nous finirons mains dans la main comme en 2012 sur l’UTCO…en 899eme position et 12h34 de course et frais et heureux de l’avoir fait. Je n’ai pas subi la course, j’ai gérer tout du long pour ne pas être dans le rouge, je devais finir pour me rassurer et peut être me projeter en 2018 pour repartir sur un Ultra ou autre, mais on verra cela dans quelques semaines.

    Un grand merci à Cess qui nous à trouver un gite tip top et qui à gérer l’organisation aux petits oignons, qui nous a permis d’être dans des conditions optimales avant et après la course…pour arroser et profoter de ce bel état d’esprit qui règne au sein de ce team….merci les 2 Pats, et merci mon pote Xa de m’avoir présenté cette équipe de dinguo…
    Bravo à tous les costos, copains finisher ou non…ne changez rien, resté comme vous êtes….Longue vie au Team Costo

    …a bientôt pour de nouvelles aventures…HASTA LA VISTA
    Ti Manu

  4. Cess dit la mouette dit :

    Salut les amis,
    Tout d’abord, MERCI d’avoir été là avec chacun un petit mot de réconfort car j’ai pris cher dans ma petite tête en abandonnant sur cette fabuleuse course des Templiers. Je comprends mieux maintenant les regards de tristesse et un peu perdus de Toph l’an dernier à la même époque. On sait pourquoi on arrête mais c’est frustrant et dur à encaisser.
    Bref pour faire court, je suis partie avec des bonnes jambes, des très bonnes jambes mêmes mais au bout de 10kms une petite douleur est apparue. Pas gênante au début a part dans ma tête. J’arrive au premier ravito où je vois jess, lolo et benji. J’ai envie de dire à lolo : ça va bien mais je commence à avoir sérieusement mal au pli de l’aine… mais chut, je veux conjurer le sort, je ne dis rien. Je prends mes bâtons en me disant qu’ils seront mes copains face à la douleur. Mais non en fait vu qu’il m’aurait plutôt fallut un treuil qui à chaque pas aurait emmené ma jambe droite devant ma jambe gauche. Un geste con réalisé par le psoas à ce qu’on m’a dit… bref, je raccourcis ma foulée (je sais elle n’est déjà pas très grande!!) mais au fur et à mesure rien n’y fait. Au 2eme ravito je me dévoile un peu et j’admets que j’ai mal. Denis me rattrape peu après. Et je lui annonce que je vais sûrement abandonner à pierrefiche. J’ai un espoir qu’en me retrouvant avec lui, je pense à autre chose et que la douleur « disparaisse » mais non. Je laisse donc Denis partir dans la côte après le ravito en eau. Le reste vous le connaissez et franchement j’ai pas envie de le raconter tellement c’est dur à accepter. J’aurai eu une forme de merde et pas l’envie de tout casser je l’accepterai peut-être plus facilement mais là putain fallait que ça tombe sur cette course, j’ai la haine.
    En tout cas, Merci à jess d’avoir été la première à sécher mes larmes et d’être venue me chercher sur ma chaise au ravito car je crois que j’y serai encore avec les toiles d’araignées partout. Merci à mon amour d’être resté avec moi et d’accepter mes larmes alors que lui aussi n’était pas au top.
    Bravo à tous pour vos courses respectives. Sachez que j’y retourne l’année prochaine avec le coach donc qui nous aime nous suive 😉 et j’ai bien l’intention de prendre exemple sur mon modèle qui a réalisé une putain de belle course <3
    Maintenant c’est repos, kiné et repos. Ceux qui ont du boulot de bureau à me donner je suis preneuse 😉
    Encore BRAVO à tous et surtout MERCI, le Team costo est une vraie famille

    • Toph dit :

      Je sais pas si je suis un modèle, mais soit…alors le modèle te dis de prendre soin de toi, prendre le temps nécessaire à ta guérison…ton corps te remerciera. Bon ben je crois que j’ai dis au coach ( après la 22 éme bière) que je reviendrais aussi … 😉

  5. Mo dit :

    Coucou !!
    Respect et félicitations à vous tous pour vos défis car perso, je ne pense pas vraiment pas à m’inscrire sur une distance de + de 40 kms en Trail ou alors en équipe 😛 …. Pour ce week-end particulier je me devais de faire un truc pour être un peu sur la même longueur d’ondes?!
    J’ai donc partIcipé à un Trail de 14.4 kms avec 380D+ à St Gengoux le National ❗ et me suis fait plaisir même si la photo 148 laisse paraitre le contraire mdrr : 1h12 tout rond
    ( http://www.vsjoncy.fr/?page_id=12989)
    à bientôt des bises 😛

    • Ti Manu dit :

      Belle course Mo au top….ben non t’as l’air facile sur la photo 😛 ….1h12 moi je signe direct pour ce chrono…a + mec…hasta la vista

  6. Toph dit :

    Avant de vous raconter ma vie, je tiens à remercier Matt et Cess pour m’avoir véhiculé, et pour avoir organisé ce fabuleux WE en terme de logistique…hébergement tip top … merci à Lolo, Benji ( il est bien ce petiot là), et jess pour l’assistance et leurs encouragements. Félicitations à tous pour vos courses respectives, et vos belles perfs, avec de meilleurs chronos pour les récidivistes: Denis, Olive; Lolo qui rentre dans le top 200 sur l’ultra, Ti Manu qui prend du plaisir et qui par la même occasion se rassure, Benji qui va devoir passer la deuxième à l’entraînement, Lydie et Corinne, les sœurs inséparables qui font un très beau run, Arthur en mode sans pression, Franck Loeb (jamais stressé), Kiki ( lui, en revanche un peu plus), Isa, fraîche comme un gardon à son retour au gîte, Gigi, mon coloc du WE, avec qui j’ai fais bon ménage même dans ses quelques périodes nocturnes où il est en mode préparation à l’accouchement… Thomas, un petit gars bien sympa qui fait une très belle course sur cette distance; Gio, » l’ancien » que les jeunes laissent passer, pas par respect,mais juste parce qu’ils ne peuvent pas le suivre…sans oublier William, Yoann et Nico, les collègues pinpons qui sont allés au bout de leur premier Templier.
    J’ai bien sûr une grosse pensée pour Pat notre coach qui a dû rendre les armes sur l’ultra…mais c’est pas grave , il m’a confié après la 22ème bière qu’il reviendrait l’an prochain…à suivre.Anne Marie, Matt contraints d’abandonner sur blessure et bien sûr Cess…argh… la guerrière du team …venue aux templiers pour en découdre avec les meilleures, et bien partie pour avant que son corps ne lui dise stop…quelle frustration…mais nul doute qu’elle reviendra la rage au ventre.

    Bon ben on y est…un an que j’attends ce moment. Après mon abandon sur blessure l’an passé, je me devais de revenir ici afin de me prouver que j’étais encore capable de faire une course correct…la préparation c’est déroulée comme prévue sans encombres, donc là, je suis en principe prêt…ma seule petite inquiétude est une douleur au genou et la sensation d’avoir la cuisse ankylosée…bref, une jambe de laine. Comme j’ai la chance d’avoir un dossard élite, je suis pas pressé de me mettre sur la ligne départ …10 mn avant suffiront…je suis déjà dans la course, le discours de Gilles Bertrand, la musique d’Era, et même si c’est du réchauffé pour moi, ça me prend toujours autant les trippes…l’émotion me submerge … Bang, c’est parti… sans m’enflammer pour moi, contrairement à la vague de fous furieux qui me doublent… à tout à l’heure… la bosse de Carbassas tout tranquillou sans me mettre dans le rouge…tout en grappillant des places, je fais un premier état du bonhomme…pas de douleurs, les jambes sont plutôt bonnes dans les montées…pourvu que ça dure.le plateau qu nous conduit à Peyreleau, lieu du premier ravito… mais sur cette portion roulante je sens le genou qui me chatouille, rien d’alarmant, mais surtout la boite à ragout qui commence à grouiller… j’aurais dû faire comme denis, bannir le choux… j’ ai pas le choix pose popo. En fait la première portion se résume à trois pauses pipi et deux popo…pas besoin de puce chronométrique pour me suivre… Peyreleau…lolo et Benji sont là…échange de bidons, et c’est reparti … je reviens sur Thomas et mon dauphin des chpts de France 2016 qui m’avaient faussé compagnie pendant les pauses largages de choux… on papote un peu, on a le temps, la route est longue…mais pas trop quand même…je vais le tester un peu dans la montée qui nous conduit à st André de Vézines…ça grimpe à bonne allure, j’ai de bonnes cannes…deuxième ravitos et même topo, échange de bidons avec Lolo…direction Pierrefiche…les kms s’enchainent plutôt bien…pas une seule fois je me suis mis dans le rouge, les sensations sont bonnes, en revanche mon genou commence à me faire souffrir…Pierrefiche… Lolo, Benji et Jess sont là, fidèle au poste… là je prends deux gourdasses nécessaires à la prochaine grande portion, ensuite c’est prévu que je me débrouille seul. Lolo me demande comment ça va, je lui fais part de ma douleur qui s’intensifie… je suis un peu inquiet, il reste que trente bornes, mais pas les plus simples. les difficultés s’enchainent mais j’avance bien…surtout dans les bosses et les parties roulantes…les descentes deviennent de plus en plus pénibles avec ce maudit genou, mais je fais que reprendre du monde, donc tout va bien.Massebiau…il était temps que j’arrive, plus rien à licher, je remplis mon bidon en trois deux, et hop la Cade me voila …bien glissante la cade sous la pluie, et bien pentue, mais je monte à bonne allure sans broncher…en milieu de bosse je vois un petit gars le cul par terre cuit comme un marron, c’ est le Japonnais Satoshi OKUYAMA… bon, je le connais pas personnellement mais avec son numéro 43, je suis allé voir de qui il s’agissait… je lui demande si ça va, l’encourage à repartir « allez Go Go… » il me parle dans sa langue maternelle… désolé, j’ai pas fait Japonnais en deuxième langue. Ravito de la Cade…j’aurais envie de tout bouffer, mais non je vais rester sur mon plan de course…la descente de CAF, ou là je commence à couiner sévère…j’ai le genou défoncé …vivement que ça remonte …le Pouncho, j’ en arrive presque à l’apprécier, oui presque parce que la fin …p….. de fin …je la déteste, encore quelques rondins et c’est le sommet…plus qu’à se laisser glisser jusqu’à l’arrivée…MDR. J’en peux plus, le genou va me péter à la G….. la grotte du hibou, descente moins technique, et dernière ligne droite…je savoure, j’apprécie ce moment en refaisant le film de ma course… bonnes sensations, bonnes jambes, à aucun moment je me suis mis dans le rouge, aucune défaillance…le seul bémol est ce genou qui m’a empêché de descendre comme j’aurai aimé…mais il aurait aussi pu me priver de la finish line… la finish line…la voici, avec Pat, lydie,Arthur, Jess, Cess et Matt qui sont là pour m’accueillir. Je suis tellement heureux de monter sur la boite ici, cette victoire à une saveur particulière pour moi. 46 éme sur 1995 finishers en 8h23’17 » et premier V2… je boude pas mon plaisir au risque de faire un peu prétentieux.
    Biz les amis et portez vous bien.

  7. Agecanonichou dit :

    Non seulement vous êtes des pros de la course, mais en plus vous êtes des pros des compte rendus…Y’a pas à dire y’a du niveau chez les costos, bravo les copains.
    Me concernant l’inscription à l’endurance Trail s’est décidé fin août, une fois l’impossibilité de prendre part à l’utmb confirmée. C’était aussi l’occasion de me remettre d’une année bien pourrie au niveau sportif, Avec une seule course terminée à mon actif, le Trail de la chouette en avril. Depuis ,c’était le néant avec un forfait aux Trail des forts de Besançon (pas d’envie), un abandon aux 80 du MB ét l’utmb devant ma télé.
    C’était aussi mon second ET , ét apres 2 grands trails c’était l’occasion d’équilibrer les 2 courses. Ét surtout en allant au bout ca me donnera les 5 points nécessaires à un éventuel nouvel essai à l’UTMB.
    Donc arrivée au gîte le jeudi (merci Cécile), choix des godasses parmi les 4 paires amenées le jeudi soir, brief du fiston pour les ravitos, fiston qui aura été exceptionnel tout au long du week-end ét en particulier ce vendredi, ét brief également des dames Lydie ét Corinne pour la gestion du départ et de la route (merci les filles).
    Vendredi matin réveil à 2 heures……ca c’est terrible surtout que je n’arrive pas à fermer l’œil les nuits’précédents des courses. Mais une bonne douche et la forme revient…..4heures Ameno ét fumigènes, la chance de côtoyer une star parmi les stars ( notre coach adoré) me permet d’être placé en première ligne. Trop drôle de voir les caméras et appareils photos braqués sur lui, une star je vous dis…tu pourras me signer un chti autographe mon Pat 😉
    Bref c’est parti ét comme dab ca part comme des balles. Pour preuve en première ligne au départ, 305e au premier pointage et pourtant les 3 premiers km sur le plat nous étions à 12km/h avec Pat.
    Des le départ le coach se plaint du talon…..moi du tendon d’Achille droit au bout de 5 mn, ca commence fort. Ce tendon d’Achille droit, sûrement le plus pourri du monde….on serre les dents, on avance, ét dans carbassas Pat me met une mine, je le perds du coup.
    P7, 1er pointage, le,plateau, descente, on galope, les jambes vont bien, le cardio aussi, on avance, on traverse un superbe village médiéval tout éclairé j’adore, je rattrape Pat, on avance, il a mal, j’ai mal, je pars et enfin arrivée au 1er ravito à rivière/Tarn. Pat me retrouve et on repart ensemble.
    La suite est du même acabit, je laisse Pat, je m’arrête pour vidanger la je vois le coach qui me passe « mais ou cours tu comme ca Pat? »… »ah c’est toi je comprenais pas, je croyais qu’ils avaient mis un lampadaire au milieu du champ »  » Ben non c’était moi ét ma frontale »….lampadaire lampadaire, est çe que j’ai une tête de lampadaire????? Nan mais 😛
    Je laisse de nouveau Pat, en ne sachant pas encore que je ne le reverrai plus de la course, foutu talon, il etait pourtant pas mal je peux le confirmer.
    À un moment on descend une longue portion bitumée bien pendue avant d’attaquer une belle bosse de 450D+. Il fait encore nuit, le spectacle des frontales devant est superbe. Arrivé tout en haut je domine donc la route empruntée jusqu’à une heure plus tôt, le nombre de frontales derrière moi est impressionnant, une longue file qui rassure sur la forme du jour. D’ailleurs je me sens super bien c’est vrai, ét pour une fois j’ai adoré cette partie de nuit. En plus je mange, je bois, à part le tendon tout va bien. Ét le jour se lève….
    Mostuejouls, 2e ravito, j’y retrouve Ben ét Arthur aux caméras, Lydie ét Corinne…..ravito vite quitté, bam direct dans le pentu avec 500m à d’avaler direct, 3e ravito au Rozier, l’équipe de choc est là de nouveau, on m’annonçe que Pat avance, tout va bien.
    La bosse suivante au 44 km commence à me faire mal…surtout ne pas s’arrêter, une pâte de fruit en haut, le jus revient….point d’eau au Truel au 50ekm puis de nouveau 400D+ et encore un coup de mou….surtout ne pas s’arrêter, compote en haut le jus revient….ét enfin St Andre de Vezines au 63ekm. Depuis le départ Benjamin m’annonce en gain de plaçe permanent, ét clairement sans ces 2 coups de mou je pense que je pourrai dire que je suis en train de faire’la,course de ma vie. Surtout que mon tendon s’est décidé à m’oublier, le bonheur.
    Apres St Andre la plupart d’entre vous connaissent le parcours vu que c’est commun au grand Trail. Ét dans la descente avant la Roque St Marguerite la j’ai carrément du poser mon cul au sol 10 bonnes mn, la tete s’étant mise’à tournicoter ….ét rebelotte en fin de montée vers Pierrefiche…10 mn d’arrêt avec une ou deux compotes avant de retrouver de supers sensations. Bizarre ce truc
    Pierrefiche ét Benjamin en solo au ravito….il m’annonce l’arrêt de Pat, Lydie ét Coco l’attendaient à St Andre ét n’ont pu faire le trajet Avec lui, il a donc trouvé un chauffeur. Étonnant ce Loulou je vous dis .
    Pierrefiche c’est en général le début de la misere. Que je déteste la partie jusqu’à Massebiau!!!!! Surtout que les arrêts « tête qui tourne » se multiplient, encore 2 sur cette portion, ca sera d’ailleurs les 2 derniers. Dont un arrêt avant grandcamp ou je m’allonge carrément dans l’herbe à 100 mètres des pompiers. Descente interminable sur Massebiau avec le dos qui fait des siennes, ca fait un mal de chien c’est ca quand on refuse de faire’un minimum de renforcement musculaire….bonne leçon tiens!
    À Massebiau je retrouve Ben, ét l’équipe des´ Clet -Bregand, ca fait un bien fou. Ét ca me booste pour le final ou comme dab je retrouve des jambes de dingue, surtout sur la,partie lecade -arrivée, quel kiffe!!!!!
    À l’arrivée m’attendaient benji, Pat, Lydie, Coco, Arthur, Jess ét Franck, merci les copains c’est top…..
    Retour au bercail avec donc les 5 points dans la besace…..mission accomplie!
    Pat ne semble pas trop déçu de son arrêt, il est clairement allé au bout de ce qu’il pouvait.
    La samedi ét le dimanche furent également 2 belles journées. J’ai adoré faire l’accompagnement sur le grand Trail….vous voir dans l’effort avec tout ce que ça implique c’est impressionnant……j’ai vu de tout, du zen, du stress, des larmes, de l’envie, de la joie, de la détresse aussi, hein ma Cess, c’est vraiment une experience enrichissante.
    Merci à tous pour ce magnifique moment, je me suis régalé.
    Ét je me,répète mais encore merci au fiston, partager de tels moments c’est juste génial.
    Ét sinon j’ai vu mon toubib ce matin, les coups de mou pour lui ce sont juste des hypos’reactionnelles, j’ai bouffé trop de sucre. Pour une fois que je ne vomis pas il faut que je fasse des hypos……mais bon pas de problème de cœur ou de tension c’est déjà ça.
    Quand à la suite……j’ai un bon mois pour décider pour l’utmb……pour le ,moment j’ai juste envie de m’écouter, de fait là grasse mat les weekend, de boire un peu trop si j’en ai envie, bref de profiter
    Ét désolé pour les multiplies fautes et accents délirants’sur ce CR, c’est la tablette qui s’amuse 🙄 …..c’est couillon ces trucs.
    Bises à tous, ét encore’ bravo pour vos exploits

  8. Isa dit :

    ‌Coucou le Team
    Merci à Jess d’avoir ouvert le bal des commentaires, témoignages émouvants, avec un peu de fatigue on aurait vite fait de chialer …… Déjà bravo à tous, finishers ou non, l’essentiel est toujours de participer, et parfois ça ne passe pas, l’abandon est certes « difficile à digérer » mais permet aussi de mieux rebondir.
    Perso, je suis venue aux Templiers car tout le monde (Teams Costo et Monot) allait aux Templiers LOL
    Une semaine avant, je me préoccupe du profil, ah ouais quand même…….. bon ben nous verrons bien. Mon p’tit Manu m’a préparé un plan du tonnerre sur des semaines, comme d’hab j’ai tout bien respecté, avec tout de même une envie que ça s’arrête, besoin de dodo les WE !!
    Une visite chez l’ostéo le mercredi avant la course m’annonce que je suis « en grosse fatigue de prépa », plus de jus dans le canal méridien (c’est quoi ça ??) d’où mes douleurs de vieille partout donc Claudine Salin (pour ceux qui la connaissent) me rassure et me dit que ça va le faire, mais que je vais juste me finir sur cette course.
    JOUR J : le réveil sonne à 3h30, puis le téléphone, puis la montre….. je n’allais pas me louper c’est certain. No stress ! le p’tit dej passe à peu près, j’ai hâte de découvrir ce qui m’attend. Un p’tit GUARANA SHOT me file la patate comme d’hab et j’arrive sur la ligne d’arrivée avec les copains du Team Monot excitée comme une puce. La musique ERA ne me file aucune émotion, parfois je me demande si je suis normale……..
    Ca y est c’est parti, depuis le SAS 3 donc c’est le bordel complet, coude à coude, faut se faufiler, je pars tranquille, l’esprit tranquille, mon objectif premier est de clôturer, je n’ai aucune idée du temps que je vais mettre. La première montée est bouchonnée comme un mois d’août sur l’autoroute, tu as les cons qui doublent par la droite hors circuit, des mots d’oiseaux volent, l’ambiance est électrique. Je me bouche les oreilles et reste concentrée.
    Au 14ième kil , je m’affale comme une grosse M……. (ça c’est la faute à Kiki qui m’a doublée 10’ avant) à plat ventre par manque d’attention sur un chemin gravillonné blanc, merde le genou droit est bien tapé, je saigne, je boitille, ah nan, pas ça !!!! je ne m’écoute pas, et tant mieux car en quelques minutes la douleur disparait et puis plus rien…… mais je sais qu’une fois refroidie ça va douiller donc quand j’arrive à Peyreleau et que Fred me conseille d’aller me faire soigner, surement pas !!! je poursuis de ravito en ravito, à chaque fois c’est le même scénario, coca/banane, coca/banane, copacabana euh non coca/banane………….. je trouve que je gère bien, je ne me fais pas mal, certaines montées sont un peu raidos mais pas plus que le bâtier, j’apprécie mes bâtons, je discute avec des mecs du Nord, bref c’est sympa ! je prends même le temps de faire 2/3 clichés histoire de revenir avec un paysage immortalisé quand même.
    L’arrivée à Massebiau est géniale, accueil musical, j’ai presque même pas envie de repartir tellement j’adore les batucada mais bon t’es pas là pour danser ma cocotte donc file……… pour cette montée aie aie aie, elle fait mal celle là pour atteindre la Cade, je suis trop contente. Je repars en me demandant tout de même où est le petit bout à escalader dont Toph m’avait parlé…………….. ah ben tiens le voilà le coquin, allez tu y es presque, allez !!!! l’antenne se rapproche……. waouh, ouf !!!
    Je suis quasiment au bout, j’ai hâte de finir et surtout pas envie de remettre la frontale mais là je rêve…………. dans la dernière descente glissante, la nuit commence à tomber, le mec derrière moi a une frontale donc il m’éclaire, nous entendons le speaker au loin ça sent bon ça, j’adore !!! tout va très vite à mon goût, et je découvre une arrivée tout à fait exceptionnelle, je ne m’attendais pas à ça, ça monte mais bizarrement tu as les jambes, le public toujours aussi encourageant, un « allez Isa » balancé par Manu je crois et bing….. 13h20 de run. J’arrive avec le sourire, comme d’hab ! je me suis fait plaisir, pas un moment de doute, aucune fatigue, le plaisir de voir mon chéri et mon Lucas sur le parcours, juste une belle pelle qui aujourd’hui m’empêche de plier la jambe LOL. Les Templiers, c’est surtout un super moment de partage avec vous tous et ça, ça vaut plein de choses, merci à Cécile pour la super organisation, le gîte était nickel. Maintenant place à la récup, et bien sur au plaisir de vous revoir très vite. Bisous 😉

  9. Jess dit :

    Et bien et bien, que c’est beau !!! Ho la la on a le sentiment de vivre votre course ! c’est chouette 😀
    Et dire que PatZ trouvait que mon CR était long… 😉
    Bon courage a ceux qui consultent le site que très rarement, 😛 ! Bisous mes costos

  10. Pat Z dit :

    Bravo à tous vous avez assuré et vous avez tous fait de super résultats ou vous êtes allés au bout de vous même…vos récits sont effectivement longs ( 😉 à Jess)…mais beaux… touchants… émouvants..prenant, ça donne envie…Pensez bien à la récup et écoutez le coach !! Vous faites une belle équipe soudée capable d’aller sur n’importe quelle course ou relevez n’importe quel défi !! Soyez forts et ne lâchez rien !!
    Bises à tous et longue vie au team.

  11. LaurentB dit :

    Superbes récits , après 3 efferalgans j ai pu enfin finir de vous lire, bravo aux warriors que vous êtes 😛 .
    Belle course de toph qui a atomisé la concurrence, je me suis dit que Cécile était bien partie pour faire pareil dans sa catégorie 😕 Bravo aux autres pour avoir vaincu ou presque vaincu pas si loin que cela finalement pour certains ……
    Bonne récup à vos guibolles .

  12. Kiki dit :

    Hello les loulous sacré recis … Je pourrais p1s faire mieux donc je vais rien ecrire. … Nan je deconne je vais vous souler avec un peu de lecture
    Voilà nous sommes le 21/12/2016 Je vien de terminer la saintelyon 72km en relais à 2 et 44km pour ma part le 4 décembre et cela c’est plutôt bien passé. En excès de confiance totale et avec l enthousiasme de certains costos dont notre championne pour ne pas la citer je m inscrit dans les 500 premiers au grand trail des templiers… 44km …76km…meme combat … Sauf que le dénivelé et le profil de la course …meme combat. ..pas sûr du tt même… mais ca jy est pensé après l inscription quand t’es chaud. ..t’es chaud ….
    1 semaines après je me blesse et 3 mois d arrêt a rien faire du tt même pas de vélo.. .c compliqué de rien faire… Je me remets doucement a des petits footing des sorties sympa avec mes voisins adorés (je ne fais pas de leche) début avril le temps de se remettre en route. 3 semaines de coupures a nouveau en mai, mais cette fois pour des vacances au USA. Retour le jeudi et course le dimanche dans le jura 22km, je remplace mon cousin blessé 1 semaine avant sur l UTCO, décalage horaire bouffe saine et équilibrée lol temps de merde le jours de la course …bref j’ai rien à foutre ici 15 jours plus tard même combat 1 autre course sans prépa horrible 24km …au bout de 10km je me demandais ce que je foutais la… du coup pas trop d entraînement efficace depuis 2 mois …trail des passerelles magnifique mais sur 49km je n en ferai que 25… abandon malade comme un chien…je me dit que les templiers ca va être plus que compliqué et je me demande si j’ai bien fait….
    Je me tourne vers Pat qu il me prenne en main…euh niveau entrainement … il me prépare ca au petit oignons avec les dispos que je lui donne… nous voilà mi juillet…les choses commence… Je vois les progrès arrivé rapidement je perd 3 kg. Je me sens plus confiant pour les templiers.
    Arrive le jour du départ vendredi soir chargé la voiture à l arrache et merci à ma femme qui c’était chargé de ranger tt les affaires que j’avais préparer le matin cela ma fait gagner 1h… arrivé au gîte on suis les chaussures et on fini dans la chambres de zombi qui nous indique qu on cest a l etage du dessus …en fait cetait cess et matt …je me disais sympa les zombi..on arrive enfin à notre chambre a 0h20 après 1000D+ lol. La suite pas trop de pression sauf le matin de la course le petit dej ne passe pas. ..la dernière fois j’avais abandonné. .. et j’ai peur que le mental me lâche.Mais si j abandonne madame ma dit que j’aurai pas le droit de rentré a la maison …Nous voilà au départ Ti manu juste à côté. ..la musique demarre j’ai des frissons. ..j y vais mais j’ai peur lol… aller go c’est parti rdv sous l arche je suis determiner a rien lâcher. .. les 30er km nikel mise a part quelque bouchon qui nous fait rager …je suis avec Dst tt se passe bien juste mal au pied que je vais devoir masser comme ca a chaque ravito solide. .. les kilometres defilent je m impressionne lol pas de douleur mise à part les pieds … le mental est solide je suis tt seul depuis le ravito du 30eme km dst ma laisser seul avec mes pieds lol… tt se passe vraiment nikel je double du monde dans les montées sur le plat…mais il me repasse au ravito massage lol…j ai double jusqu a 4 fois les même personne… au 55eme gros coup de moux … j’ai oublié de m alimenté …je marche sur le plat pdt 3 km environ histoire de me remettre en selle … le reste a été tt seul…je me suis impressionné par rapport à l effort au mental …jai presque fait une gestion parfaite… on fait les 10 derniers km avec nico et ca bouchonne dans le final de la Cad et presque tt le long dans le pouncho. .. merci a matt pour m avoir aussi bien détaillé la fin du parcours et meme le petit coup de cul de 20 metres lol….obliger de remettre les frontales pour la derniere descente… passage dans la grotte et on descent sur l arrivé on attend les gens le speaker on y est … on crac une accélération quand le terrain devient favorable jai des ailes dans le dos ….c dingue j’ai des frissons je suis au bord des larmes car je vais pouvoir rentrée chez moi dans un 1er temps et j’ai repoussé mes limites. … quand je pense qu’ il y a 2 ans l idée de courir 20km était déjà inimaginable. ..alors 76… et me voilà presque frais a franchir l arche les larmes aux yeux heureux fier d etre finisher 1er objectif et de faire moins de 14h… mission remplie… Je cherche du regard des têtes connu. ..je vois mon pat  » kiki kiki » photo. .. putain je l’ai fais merde…je suis un dingue je suis un warrior. … s en suit la remise de la médaille et des cadeaux des interviews… lol bref je suis sacrément fier de moi et l’année prochaine entre 12h et 13h …merci vraiment à tous un grand merci encore a Pat pour m avoir pris sous son aile et de m avoir conseiller pdt nos sorties et Tjs un énorme merci à ma chérie qui m’a supporté motivé et gérer énormément de chose pdt que je bossais et que je courrais je t’aime mon ange.
    Je vous laisse tranquil les loulous a très bientôt et bonne recup a tous

    • Ti Manu dit :

      Bien joué Kiki…un vrai guerrier…tu l’as fait comme tu dis….et ça c’est tip top…l’année prochaine sera la bonne pour a prépa et un chrono….je serai surement là aussi pour descendre sous les 12H…hasta la vista bonne récup 😛 😉

  13. Lailledaille dit :

    Bon à moi de vous dire que j’ai passé quelques jours géniaux avec le team, ma famille et mes amis.
    Une course, un détail pas bien terminé malheureusement ….mais des sensations hors douleurs du héros grec (Achille) 😆 ….frustrant mais ça me donne tellement envie de recommencer que ça valait le coup d’arrêter !
    Donc après 62 bornes retour au stand mais il n’y avait pas de pneus de rechange alors ça a été un stop…le go c’est pour l’année prochaine.
    Bravo à touteszettatousse….et à bientôt mes petits Costos, vous êtes topissime
    Ps: même les pas Costos, les pimpons super cools (je suis bluffé par leur dévouement et professionnalisme!!!) et mon petiot qui a fait sa belle course…et merci à toutes les belles rencontres d’hier et d’aujourd’hui

  14. l'homéopathe dit :

    Salut les costos, c’est un plaisir de pouvoir lire vos récits et revivre vos courses presque comme si on y était.
    Tout d’abord, je tiens à nouveau à remercier Pat de nous avoir « picousé » à cette course.
    Et un grand merci à Cess et Math pour l’organisation de ce super week-end.
    C’est une chance incroyable de pouvoir pratiquer un sport individuel dans ces conditions.
    Je me demande même si l’objectif principal n’est finalement pas de passer un bon moment après la course…. Si c’est ça, pour la prochaine je vais prendre une distance plus courte !!!
    Comme l’an passé, je me suis demandé si j’avais bien fait de m’inscrire sur une telle course à cette période de l’année.
    J’arrive cependant à faire plus de volume que l’an passé et j’arrive donc sur cette course avec trois objectifs :
    – Prendre plaisir
    – Descendre en dessous des 12H00 (et si possible me rapprocher des 11H00)
    – Passer la ligne avec un finish « digne de ce nom ». Enfin ça c’est surtout pour éviter les moqueries 🙂
    La réunion à Nice de la dernière semaine passée, j’arrive au rdv du samedi matin en me demandant un peu ce que je fais là. Je n’ai pas eu beaucoup le temps de préparer mes affaires, encore moins de penser à la course et je me sens tellement fatigué que cela me semble impossible de faire 76 bornes en courant le lendemain.
    Heureusement, c’est Gio qui conduit et nous allons pouvoir faire un voyage reposant avec une pause toutes les heures !!! Merci Ti Manu, je connais maintenant pratiquement toutes les aires entre Dijon et Millau 🙂
    Bon allez je vais essayer de gagner du temps et d’aller directement sur la course.
    Sur le départ en SAS 1 avec Gio, je ne ressens pas réellement de pression mais plutôt le plaisir d’être là et de pouvoir avoir la réponse à toutes mes incertitudes.
    6H00, ce départ est toujours aussi impressionnant et donne envie de voler… malgré tout la course est longue et il ne faut pas s’emballer. Dès les 1ers kms, je sens que je suis frais (en même temps avec le peu de séance que je me suis mis heureusement 🙂 ) et j’essaie de mettre en place la stratégie que je me suis donné.
    Ah oui, j’ai oublié de vous dire que j’avais quand même prévu un minimum de stratégie pour atteindre mes objectifs. Bon pour faire vite, c’était surtout essayer de gérer du début à la fin et ne pas m’encombrer avec trop de matos…
    Les kms défilent et tout se passe pour le mieux même si je commence à ressentir les 1ers tiraillements dans les muscles avant le 20ème km… Pas de pensées négatives aujourd’hui alors on continue !!! Même si je commence à me dire que je vais peut-être regretter de ne pas avoir mis les bas de compression, pris les bâtons…. 😳
    Comme prévu, j’essaie de ne pas sortir de ma course même quand j’ai le plaisir de croiser des gars du Team (Gigi, Math, Franck Loeb) et j’essaie de gérer mon alimentation et mon hydratation de façon régulière. J’ai malgré tout 3 ou 4 coup de mou que j’arrive à faire passer avec le plaisir de ne pas avoir perdu trop de temps.
    Je passe les différents ravitos en essayant de perdre le moins de temps possible et cela me permet d’avoir 45 Min d’avance par rapport à l’an passé quand j’arrive à Pierrefiche. Juste le temps d’avaler une soupe et un verre de St Yorre et je repars.
    Il reste moins de 25 bornes mais je sens que je commence à être dans le dur. Mon ventre me fait des appels que j’ai du mal à comprendre : J’ai faim ? J’ai envie de vomir ?…. je ne trouve pas la réponse mais ce qui est sûr c’est que je ressens le besoin de manger uniquement des compotes ou de la soupe. Je cherche dans mon sac… je n’ai malheureusement plus de compote et le prochain ravito pour avoir une soupe est La Cade… finalement si j’avais des bâtons ça serait peut-être plus simple !!!
    Ah oui, faut quand même que je vous précise que j’ai des compotes, des barres, des batons… au cas où dans le sac que j’ai laissé à Nadine et à Nathalie. Le « au cas où » s’est présenté à Pierrefiche mais les filles ayant préféré faire une visite des départements voisins, je n’ai pas pu recharger le sac et me laisser tenter par prendre les bâtons. On avait dit pas de pensées négatives alors c’est que j’avais le nécessaire dans mon sac pour aller au bout !!!
    Pas de pensées négatives, c’est facile à dire, mais je commence vraiment à être dans le dur car je n’arrive plus rien à avaler. J’arrive à Massebiau la tête dans le seau et avec l’appréhension que l’an passé tout s’était dégradé à partir de là. J’étais arrivé « en forme » et pourtant j’avais coincé… comment je vais réussir à tenir en arrivant fracassé ???
    Je croise Benji qui me filme mais j’ai même plus la force de dire une connerie (c’est pour dire si j’allais mal) et en m’arrêtant auprès de Laurent je suis très attiré par le fait de tout arrêter là. Laurent m’offre une compote et j’essaie de trouver la motivation de repartir. Après une pause au soleil avec Laurent, pendant laquelle j’en profite pour faire ma pleureuse : Fais chier j’étais sous la barre des 11H… En tout cas, merci Laurent d’avoir été là pour m’aider à ne pas abandonner. Je repars en me disant qu’il fallait au moins monter à La Cade. Je galère dans la montée mais finalement j’arrive à courir en haut (chose que je n’avais pas réussi à faire l’an passé).
    Je bois ma soupe tant attendu et en regardant le temps de course, je me dis que la barre des 11H est encore atteignable.
    Je repars avec cet objectif en tête et j’arrive à courir sur toutes les portions que j’avais marché l’an passé…
    Le panneau 2 km, je suis à environ 10H47 de course…. Vas-y envoie va chercher ton chrono en moins de 11H00 et surtout passe cette ligne en courant avec le sourire !!!
    10H55 de course, j’arrive sur l’aire d’arrivée en donnant tout ce que j’ai et avec le plaisir de voir les copains.
    Pour finir un grand bravo à tous les coureurs présents pour leur course, merci à tous ceux qui ont été présent sur le parcours pour nous encourager, et bien sur une pensée pour ceux qui n’ont pas pu voir la ligne d’arrivée et qui avec leur caractère de guerrier vont revenir corriger le tir l’an prochain.

  15. Agecanonichou dit :

    Ravi d’avoir pu t’aider Olivier, mais c’est toi et toi seul qu’il faut remercier et féliciter, tu as eu la force et le courage de continuer alors qu’il aurait été tellement plus simple de lâcher….et pour ça bravo à toi
    Quand aux gratouilles du weekend, je crois avoir la réponse sur kikourou, des tas de coureurs de plaignent de démangeaisons, qui seraient dues aux chenilles processionnaires. Et comme je ne suis étalé dans l »herbe un bon 1/4 d »heure a un moment j’ai la clé du mystère.
    Kiki, aurais tu fait un petit dodo aussi ? 😀

    • Jess dit :

      ou alors Lolo, les trois compatriotes de chambre sont allés s’étaler dans l’herbe pendant la nuit…. Mais cela ne nous regarde pas 😆 😆 😆 😀 😀 😀 !!!

  16. matt dit :

    bonsoir a tous
    Désolé pour le retard du compte rendu des templier, les 15 derniers jours ont été plus pas facile que compliqué au niveau de mon emploi du temps 😥
    donc voila dur dur à résumer ce week-end sur les terres de la légende. je suis partagé entre deux sentiments déception et excellentissime.
    Je vais commencer par la déception car vu la distance que j’ai parcouru ça va aller super vite.
    Nous voila placé sur la ligne de départ ,on est tous bien placé dans nos différents sas de départ , tout va bien 😀
    L’ambiance monte petit à petit , musique des templiers tant attendue et hop c’est parti pour envoyer du lourd 😆 . Les 2 premiers kilo sans problème , j’aperçois même le pichet au loin ( trop bien j’ai vu courir le champion des V2 :mrgreen: ) . On attaque la première montée et là ça pique 😥 j’en ai déjà plein les cuisses comme ci j’avais déjà couru 50 bornes!!!!! enfin bref je vous passe les 45 kilometres d’après qui ont été que souffrance musculaire ,grosse remise en question et aucun plaisir . Avant d’arriver au ravito du 47ème pendant que je marchais tranquillement en mangeant tout ce que j avais dans mon sac vu que j’allais lamentablement abandonner , je reçois un message de ma puce qui me dit qu’elle abandonnait sur blessure 😥 Je la rejoint donc et j oublie vite mes petit soucis car je vois qu’elle était au plus mal et souffrait beaucoup 😕 😕 😥
    Avant de partir histoire de dire que j’etais pas venu pour rien !!!! un petit détour par le ravito , j’ai mangé tout ce que je pouvais en balisto et en berlingo de soja vanille c’est le meilleur souvenir de ma course 😛
    Je vais passer à l’excellentissime car ce week-end était génial en tout point . cadre exceptionnel avec un petit footing la veille de la course en passant sur la ligne d’arrivée de pat 😛 , repas , discussion , bon moment avec tout le team et amis , récit de course avec une bonne dernière soirée enfin bref tout ce que l’on peut attendre d’un week-end avec des amis.
    Encore bravo à tous pour vos exploits vraiment plus que costo :mrgreen: et merci aux suiveurs de la course pour l’assistance ,surtout pour les encouragements et les mots de réconfort 😉
    Voila malgré la déception énorme et de la tristesse pour ma puce qui était en passe de réaliser un superbe exploit , je retreindrai tout les super moments passé avec le team et je vais me tourner vers les prochains qui vont être du même calibre : trail de mouthe , vulcain , pas du diable , 6666 occitanie , du beaufortin et pour finir LES TEMPLIERS pour une grosse revanche en perspective 😛 😉
    A PLUS LES COSTOS ET MERCI POUR CE SUPER WEEK-END 😀 😀 😀 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green