SAP’ TRAIL à Epinal

je ne vais pas dévoiler les excellents résultats de nos représentants costos à Epinal, je leur laisse donc le soin de nous faire un débriefing dans les règles…mais bravo les champions !!!!

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Juju dit :

    Retour sur la course d’Epinal. Nous avons pris le départ de ce trail de 21km avec environ 18kms de dénivelé, avec pour ma part un échauffement un peu trop court mais vite dans le bain car le ton de la course est tout de suite donné avec une première côte pour sortir de la ville. Je suis 6eme et choisit de m accrocher à la tête de course pour prendre rapidement une troisième place esseulée, détaché des deux premiers. Je trouve ensuite de très bonnes sensations de course, creuse un bon écart avec les poursuivants, et reviens même un sur le deuxième.
    Arrivé aux alentours du 16eme la course prend une autre tournure je commence à faiblir et le rythme descend d un cran. Je fini difficilement mais conserve la 3 eme place.
    Le parcours très technique ne laissait que très peu de répit il fallait relancer tout le temps mais l esprit trail était bel et bien là!
    Petite pensée à mes collègues alignes au départ et qui n ont pas demerités.
    Et surtout félicitations à Toph qui fait une très belle course en COSTO et qui revient au top! Aucun doute sur ses performances à venir !

  2. Juju dit :

    Le dénivelé 850 m c est déjà pas mal !

  3. le lapin dit :

    bravo a vous les costos pour toi juju aucun doute tu comfirme la classe !! et un grand bravo pour le grand retour de notre thop qui revient en forme et a bientôt pour une belle ballade ou pour l apero en costo….:)

  4. toph dit :

    Périple en terres Vosgiennes

    Avec comme premier objectif de la saison, je me présente sur le Sap’ Trail à Epinal (21 kms et 850 Z+), servant de support à la coupe de France de trail Sapeurs Pompiers avec plusieurs autres collègues, dont deux du team (Juju et Cédric).
    Coup de pétard à 16h45, et nous voilà partis…
    Comme à mon habitude, je pars prudemment mais sûrement, hé hé…premier km, le peloton commence à s’étirer. Cette partie dégagée me permet de voir la tête de course où j’aperçois Juju (le fer de lance du team) qui pointe à la 3éme place (il avance le gaillard). Je continue à compter (deux fois pour être sûr): 26éme pour moi. Bon maintenant, il va falloir aller à la chasse et démontrer toute l’efficacité du “négative Split” (clin d’œil à Olivier). derrière moi j’entends la foulée d’un coureur, une foulée que je connais très bien, et sans me retourner je sais que c’est Eric Carré, un pompier volontaire du département qui est devant moi depuis plus de cinq ans. Il me passe, on échange quelques mots, et là je décide de me mettre dans sa foulée sans rien lâcher; et advienne que pourra…fait de successions de bosses et descentes raides, ce trail est vraiment très exigeant. Voyant que je m’accrochais à ses pompes comme un morpion à un poil de c.., il tentera de tout donner dans les descentes afin de me distancer; ce qu’il arrivera d’ailleurs à faire. Je me prenais vingt mètres à chaque fois, que je comblais la bosse suivante…entre temps nous n’avions fait que doubler et remonter dans le classement. Au quinzième, il semblait temps que je prenne mes responsabilités…coup de deuxième dans une côte, les jambes répondent bien; ce qui me permet de mettre un peu de distance entre nous deux. J’en double un autre, et là plus loin dans une descente, je loupe le balisage, descends tout droit, fais une quarantaine de mètres…merdum, plus de rubalise, je remonte, et entre temps Eric me repasse devant et j’ai l’autre à mon c..(tout est à refaire). Pas de panique, un seul mot d’ordre: rester concentré et éviter de rééditer ce genre de conneries, qui au final pourraient me coûter chères.Maintenant, il y a pas à tortiller, je débranche le cerveau et embraye. Les trois derniers kms sont vraiment durs, mais me permettront de faire la différence pour finir sereinement et profiter de l’arrivée sans avoir à se mettre au carton. Dernière rampe sur le bitume avant la finish line où m’attendent mes filles et Marion. Je croise leur regard (elles semblent être fières de leur “vieux”). Marion met à profit son nouveau portable en me mitraillant pire que si je descendais les marches au festival de Cannes, au point que j’en ai les pupilles dilatées pire qu’un junky, lol.
    On se congratule avec Juju, qui me confie avoir souffert sur la fin, mais en vrai COSTO il a rien lâché pour conserver sa troisième place au scratch (3éme sénior). Pour ma part, six au scratch (2éme V1), Cédric finira un peu plus loin; mais on lui laisse le soin de nous raconter…
    Au delà du résultat, qui bien évidemment fait du bien,c’est surtout le plaisir que j’ai pris qui me satisfait…ne pas subir, finir en état, et bien récupérer.
    Prochain objectif; trail des Hautes-Côtes.
    Biz à toutes et à tous les amis

  5. Ti Manu dit :

    Eh bien, ça c’est du Costo, RESPECT….good job les Pimpoms….y’a pas Toph, hein…entrainenement difficile, course facile hein !!! J’imagine la satisfaction après ces longs mois de frustration…..Non sans dec, bravo à tous, vous avez bien représenté le team, on peu être fière de vous. Cela donne envie et on aimerais pouvoir en faire autant…mais à ce niveau on n’est pas tous égaux. Cela promet une belle bagarre fin mai….pour toi Toph et un Cross du Mont Blanc que tu pourras aborder en toute sérénité Juju. Allez continué de nous faire rêver les mecs….

    Pour nous c’était petite séance de rythme en pensant à vous samedi et dimanche matin petite rando trail en douceur mais avec un beau dénivelé tous cela en présence du Boss, un vrai bonheur….

    Hasta la vista
    Ti Manu

  6. Xavier marceau dit :

    bravo les copains, je suis super fier de vous. triste de ne pas être des votres, mais j’ai une bonne excuse.
    hier j’ai couru sur la grande muraille de chine, je vous reserve une photo que pour le team…
    biz Xav

  7. L'homéopathe dit :

    Je ne vais pas être très original mais je n’arrive pas à commencer par autre chose que Bravo et respect.

    Ca devient presque une habitude de dire félicitations à Juju car tu prouves une fois de plus que tu es un sacré COSTO (même si tu dois toujours trouver à redire et penser que tu “aurais pu faire mieux”). 🙂

    Et bien sûr également un grand bravo à Toph car tu prouves une fois de plus que ta technique de négative split est très efficace. En fait, j’en ai jamais douté mais je n’ai encore pas les capacités de la mettre en place. C’est pour ça que pour le moment, je pratique la “positive split”… je pars vite et je réduis ma vitesse au fur et à mesure !!! 🙂

    Bonne récup à vous et bonne préparation pour le Trail des Hautes Côtes car apparemment il va y avoir des yeux rouges. Ca devrait être ma 1ère expérience sur ce type de distance. Pour moi ça sera plus un test pour Sospel en Septembre alors je pense que je resterais sur la “positive split” et que je ferais la “tenaille” derrière…

    A+

    • toph dit :

      T’inquiète pas Olivier,il faut y aller pour apprendre sans te prendre la tête, t’es tout “jeunot”, tu a le temps, pas comme nous les vieux qui courons après le temps..

  8. Pat Z dit :

    Bravo les copains, vous avez assuré, heureusement que nous avons nos pompiers pour faire des podiums !!
    Félicitations et comme dit Toph le travail paye !!
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green